CITROËN 2 CV

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une automobile à la fois baroque et d’une extrême simplicité

Par rapport à sa mise sur le marché initiale et à la première type A aux portières à ouverture inversée – dites « portes papillon » ou « portes suicide » –, abandonnées en 1964, la 2 CV ne connaît que des évolutions techniques marginales. Elle est toujours légère (moins de 600 kg), à traction avant (excepté le modèle Sahara 4 × 4 produit entre 1958 et 1966), économique (4 litres/100 km), modestement motorisée (de 375 à 602 cm3) et dotée d’une transmission manuelle à trois vitesses plus une surmultipliée. Simple d’usage et entièrement montée à la main, l’automobile avait été dessinée par Flaminio Bertoni – designer industriel engagé par André Citroën dès 1932 et directeur du service « style » –, et conçue par l’ingénieur André Lefebvre. Une plaque commémorative rend hommage à ce dernier, dans le XVe arrondissement de Paris, rue du Théâtre, sur les lieux originels de la Société d‘automobiles Mors qu’André Citroën avait rachetée après y avoir été associé. L’historique moteur boxer bicylindre de la 2 CV, placé en porte -à-faux avant, à la fiabilité et à la sonorité si caractéristique participe de la légende, ainsi que la conception si souple de la suspension couplée à un châssis destiné à être porté par les premiers pneus à carcasse radiale brevetée par Michelin. À tout instant de la conception de ce véhicule, placée sous le signe des économies, l’inventivité des ingénieurs conduit à adopter des solutions que l’on pourrait aujourd’hui qualifier de low cost. On peut citer, par exemple, l’unique couleur grise de ses débuts marqués par la pénurie de pièces et de matériaux ou encore l’adoption d’un seul phare dissymétrique à l’avant du capot en tôle ondulée des modèles de présérie dits à « monocle » testés sur le site de La Ferté-Vidame. Certains de ces prototypes seront retrouvés par hasard dans un grenier à la fin du xxe siècle. Lieu emblématique, La Ferté-Vidame a été choisie pour accueillir, en juillet 2019, le « Rassemblement du siècle » à l’occasion de la commémoration du centenaire de Citroën.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Un des prototypes de la Citroën 2CV

Un des prototypes de la Citroën 2CV
Crédits : G. Guyot/ Fonds de Dotation Peugeot pour la mémoire de l'histoire industrielle

photographie

Dernière Citroën 2 CV produite

Dernière Citroën 2 CV produite
Crédits : Bernard Asset/ Association L'aventure Peugeot Citroën DS

photographie





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Mathieu FLONNEAU, « CITROËN 2 CV », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/citroen-2-cv/