CHONDROSTÉENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification et origine

Parmi les Actinoptérygiens, les Chondrostéens représentent un groupe monophylétique réunissant les deux familles actuelles et les Chondrostéidés fossiles. Les Paléonisciformes auxquels on les rattachait, en raison de certains caractères primitifs communs, sont eux-mêmes un groupe artificiel d'Actinoptérygiens fossiles encore « généralisés ».

Les Chondrostéens possèdent plus de caractères évolués communs avec des Actinoptérygiens plus spécialisés que ceux-ci n'en possèdent avec les Brachioptérygiens : le proptérygium perforé, des écailles modifiées (fulcres) sur le bord des nageoires, l'existence d'un surangulaire dans la mandibule, le tissu hématopoiétique sont des apomorphies qui unissent les Chondrostéens aux Actinoptérygiens actuels (Brachioptérygiens exceptés).

L'absence de myodomes (cavités des parois de l'orbite dans lesquelles s'insèrent les muscles oculo-moteurs), la fusion des dermo-palatins, prémaxillaires et maxillaires, ainsi qu'un symphyse antérieure du palato-carré sont des caractères évolués particuliers aux Chondrostéens.

Les Chondrostéens actuels constituent l'ordre des Acipenséroïdes.

On y distingue deux familles :

– les Acipenséridés, édentés à l'état adulte, renferment les genres Acipenser (région holarctique), Huso (mer Noire, Caspienne, bassin de l'Amour), Scaphirhynchus (Amérique du Nord) et Pseudoscaphirhynchus (bassin de la mer d'Aral) ;

– les Polyodontidés, caractérisés par un rostre particulièrement long et des dents rudimentaires, groupent les genres Polyodon (est de l'Amérique du Nord) et Psephurus (bassin du Yangzi Jiang).

Le rapprochement de ces deux familles est un peu artificiel : les Acipenséridés sont sans doute plus proches des Chondrostéidés (Crétacé supérieur) que des Polyodontidés. Ces derniers représenteraient le groupe frère de l'ensemble des deux autres familles.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Esturgeon

Esturgeon
Crédits : A. Calegari/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Esturgeon : représentation schématique

Esturgeon : représentation schématique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancien professeur à la faculté des sciences, université de Paris-VII

Classification

Autres références

«  CHONDROSTÉENS  » est également traité dans :

ACTINOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 762 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « actinoptérygiens fossiles »  : […] Les actinoptérygiens fossiles sont abondants depuis la fin du Dévonien (370 Ma) et souvent représentés par des individus complets. Ainsi, les données paléontologiques ont largement contribué à la connaissance de l'histoire évolutive et de la phylogénie du groupe. Des écailles d'apparence ganoïde datant du Silurien supérieur (418 Ma) ont été attribuées à un actinoptérygien ( Andreolepis ) mais pou […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves FRANÇOIS, « CHONDROSTÉENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chondrosteens/