CHARTE DE 1830

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après l'abdication de Charles X et la proclamation de Louis-Philippe d'Orléans comme lieutenant général du royaume, les députés libéraux, réunis le 3 août 1830, se prononcent pour une révision de la Charte de 1814. Le député Bérard présente un projet repris et remanié par un petit groupe dans lequel le duc de Broglie et Guizot jouent un rôle important. C'est Dupin qui est chargé de présenter aux députés, le 6 juin, un rapport dont les conclusions sont votées le lendemain en même temps que le trône est déclaré vacant. La révision de la charte est approuvée par 219 députés contre 33 et par 99 pairs contre 14. Le préambule de la charte, qui « octroie » aux Français une constitution, et la possibilité de la censure sont supprimés. L'article 14 (en vertu duquel les ordonnances de Juillet ont été prises) est transformé et ne peut plus suspendre l'application des lois. La religion catholique n'est plus appelée « religion d'État » mais « religion professée par la majorité des Français ». L'âge d'éligibilité est abaissé à trente ans ; le renouvellement de la Chambre des députés ne se fait plus par cinquième, mais l'article 69 annonce des lois organiques sur les élections, l'introduction du système électoral dans les institutions départementales et communales, l'instruction publique et la liberté d'enseignement, la garde nationale. La Charte de 1830, révisée, est appliquée jusqu'à la révolution de février 1848.

—  André Jean TUDESQ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHARTE DE 1830  » est également traité dans :

CONSTITUTIONS FRANÇAISES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian HERMANSEN
  •  • 1 669 mots

Charte de 1830 Version amendée de la Charte de 1814, la Charte du 14 août 1830 et les lois qui la compléteront confortent le parlementarisme libéral bourgeois. L'initiative des lois est partagée entre le roi « des Français » et les Chambres. Le droit de veto du roi tombe en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitutions-francaises-reperes-chronologiques/#i_20182

JUILLET MONARCHIE DE

  • Écrit par 
  • André Jean TUDESQ
  •  • 8 486 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'installation du nouveau souverain »  : […] Les députés libéraux déclarèrent le trône vacant le 3 août, et après une révision de la Charte, approuvée le 7 août par deux cent dix-neuf députés contre trente-trois (mais en l'absence de plus de deux cents députés) et par un nombre plus réduit encore de pairs de France, le duc d'Orléans est proclamé roi des Français, sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monarchie-de-juillet/#i_20182

LÉGION ÉTRANGÈRE

  • Écrit par 
  • Henry DUTAILLY
  •  • 731 mots

En 1830, voulant éviter qu'à l'avenir le souverain puisse disposer à sa guise d'une force armée indépendante de la nation, les hommes qui avaient porté Louis-Philippe sur le trône firent ajouter à la Charte constitutionnelle la phrase suivante : « Toutefois aucune troupe étrangère ne pourra être admise au service de l'État qu'en vertu d'une loi ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legion-etrangere/#i_20182

MONARCHIE

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 9 646 mots

Dans le chapitre « La monarchie constitutionnelle française (1815-1848) »  : […] de la pression de la nation. Quoique concédée par le roi, la Charte de 1814 ne pouvait être abrogée par lui. La Charte de 1830 consacrera officiellement cette idée d'une « charte-contrat ». De plus, dès la rédaction de celle de 1815, il y a eu collaboration entre les commissaires du roi et l'opinion ; la Charte devient une œuvre collective […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monarchie/#i_20182

Pour citer l’article

André Jean TUDESQ, « CHARTE DE 1830 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-de-1830/