LOUVIN CHARLIE (1927-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des années 1940 aux années 1960, le compositeur, vocaliste et guitariste américain Charlie Louvin a formé avec son frère aîné Ira le duo phare de la musique country, The Louvin Brothers, réputé pour son style sobre, influencé par les gospels, ainsi que pour ses harmonies vocales si caractéristiques.

Charlie Elzer Loudermilk naît le 17 juillet 1927, à Henagar, au nord-est de l'Alabama, dans les Appalaches (son frère, Ira Lonnie Loudermilk, né le 21 avril 1924, à Henagar, mourra le 20 juin 1965, à Williamsburg, dans le Missouri). Les frères Loudermilk grandissent à la campagne dans une famille de fermiers, bercés par la country music de la première heure, celle de la Carter Family, des Monroe Brothers, des Delmore Brothers, des Blue Sky Boys, mais subissant aussi l'influence des chants d'église dans la tradition du shape-note (technique de notation des chants religieux où, pour faciliter la participation des fidèles, le solfège est remplacé par des figures géométriques comprises par tous).

Dès le début des années 1940, les deux frères interprètent un répertoire gospel dans un style dénué de tout artifice ; leurs harmonies vocales haut perchées, en close harmony (les deux voix demeurent très proches, souvent confinées dans une seule octave), sont seulement accompagnées de la guitare de Charlie et de la mandoline d'Ira. Le duo entame sa carrière professionnelle en 1943, sous le nom des Radio Twins. Les deux frères se produisent dans diverses stations de radio du sud-est des États-Unis, et se rebaptisent The Louvin Brothers, plus facile à prononcer que Loudermilk. Bientôt, ils se mettent à revisiter des thèmes traditionnels, le folklore ancestral. C'est le succès immédiat. Citons, parmi les titres qu'ils installent en tête des hit-parades américains de country, When I Stop Dreaming, sorti en 1955 – année où ils se produisent dans le programme radiophonique Grand Ole Opry de Nashville –, I Don't Believe You've Met My Baby, Hoping That You're Hoping, Cash on the Barrelhead (tous trois de 1956), ce dernier mêlant sonorité bluegrass et rockabilly. Mais les Louvin Brothers vont se voir imposer par leurs firmes discographiques des arrangements sirupeux et sophistiqués, très éloignés de leur registre initial. Après leur séparation en 1963, chacun des frères poursuit une carrière solo. En 1965, Ira trouve la mort dans un accident de voiture. Charlie Louvin continue d'enregistrer : retenons les singles I Don't Love You Anymore (1964), You Finally Said Something Good (When You Said Goodbye) [1966], Little Reasons (1969), Something to Brag About et Baby, You've Got What It Takes (en duo avec Melba Montgomery, 1971), You're My Wife, She's My Woman (1974), l'album Jim and Jesse and Charlie (avec Jim & Jesse, 1982).

The Louvin Brothers exerceront une influence considérable sur de nombreux artistes : The Everly Brothers, Gram Parsons, les Byrds, Emmylou Harris, Elvis Costello... Ils sont aussi des auteurs-compositeurs talentueux et respectés, qui travailleront pour de nombreux interprètes.

En 2001, The Louvin Brothers sont admis au panthéon américain de la musique country (Country Music Hall of Fame). Charlie Louvin meurt le 26 janvier 2011, à Wartrace (Tennessee).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« LOUVIN CHARLIE - (1927-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-louvin/