LAMOUREUX CHARLES (1834-1899)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Bordeaux, Charles Lamoureux vient travailler au Conservatoire de Paris où il obtient en 1854 un premier prix de violon dans la classe de Girard. Il étudie également les écritures et la composition avec Leborne et Chauvet. D'abord violon solo à l'orchestre du théâtre du Gymnase, il rencontre Édouard Colonne avec lequel il fonde en 1860 la Société de musique de chambre ; Adam et Pilet viennent compléter le jeune tandem. C'est l'une des premières réactions contre le règne de l'art lyrique en France, seule musique admise par le public à cette époque. Les jeunes musiciens font connaître les œuvres des compositeurs romantiques allemands, notamment celles de Brahms qu'ils jouent pour la première fois en France. Ils accordent aussi une place importante à la musique de leur temps. Après un voyage en Allemagne, Lamoureux s'enthousiasme pour l'art choral et fonde en 1873 la Société de l'harmonie sacrée avec laquelle il donne pour la première fois en France de nombreux oratorios et cantates de Bach (Passion selon saint Matthieu) et Haendel (Le Messie, Judas Maccabeus). Depuis 1872, il est violoniste à la Société des concerts. En 1875, Carvalho le nomme premier chef d'orchestre à l'Opéra-Comique. Mais son caractère indomptable met vite fin à cette idylle. Deux ans plus tard, il est engagé à l'Opéra où des problèmes analogues se posent rapidement. Ne pouvant supporter l'autorité d'un directeur, Lamoureux fonde en 1881 son propre orchestre, les Nouveaux Concerts, qui deviendront par la suite les Concerts Lamoureux. Le théâtre du Château-d'Eau les accueille d'abord, puis l'Éden-Théâtre et le cirque des Champs-Élysées à partir de 1887.

La véritable carrière de Charles Lamoureux commence alors : il impose les compositeurs de son temps (Lalo, Saint-Saëns, Chabrier, Dukas, d'Indy...) et joue un rôle essentiel dans le renouveau de l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  LAMOUREUX CHARLES (1834-1899)  » est également traité dans :

PARAY PAUL (1886-1979)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 906 mots

Une carrière à deux facettes condamne toujours plus ou moins l'un des aspects du talent de l'artiste : rares sont les compositeurs chefs d'orchestre qui ont réussi avec autant de bonheur dans les deux branches de leurs activités. Paul Paray semble pourtant faire exception à cette règle. Né au Tréport le 24 mai 1886, il est élevé dans une famille où les arts occupent une place privilégiée. Il s'ini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-paray/#i_80572

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « LAMOUREUX CHARLES - (1834-1899) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-lamoureux/