CHALCIDIUS (1re moitié IVe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est principalement grâce à Chalcidius que le Moyen Âge latin a dû la connaissance relative qu'il eut de Platon. Ce philosophe néo-platonicien, probablement chrétien, avait, en effet, établi une traduction latine d'une partie du Timée qui, accompagnée d'un commentaire, allait avoir une grande influence, au xiie siècle, en particulier sur l'école de Chartres et, par là, sur les théories cosmologiques de l'époque. Sans grande originalité philosophique, Chalcidius semble marqué par le stoïcisme (notamment celui de Posidonius d'Apamée), comme le sera, au ve siècle, un autre néo-platonicien, Macrobe, dont le commentaire sur le Songe de Scipion de Cicéron s'appuie sur l'interprétation du Timée par Porphyre.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CHALCIDIUS (1re moitié IVe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chalcidius/