CERVEAU ET NOMBRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Approche anatomoclinique

Au xixe siècle, la phrénologie localise les fonctions cognitives en appariant les compétences observées avec les bosses à la surface du crâne, l'idée étant que plus une fonction cognitive se développe, plus la structure cérébrale qui la prend en charge croît en volume et presse sur la paroi crânienne qu'elle déforme. Les habiletés numériques seraient ainsi contenues dans le centre du « sens des nombres et des mathématiques » localisé dans les lobes frontaux.

Avec l'essor de la neuropsychologie au xxe siècle, cette méthode scientifiquement inadéquate fait place à l'approche anatomoclinique reliant lésion cérébrale et déficit cognitif acquis. L'étude de patients cérébro-lésés conduit à abandonner l'idée d'un centre numérique unique pour une conception intégrant différentes composantes pouvant être atteintes sélectivement et reposant sur des bases cérébrales distinctes. Les études neuropsychologiques montrent ainsi les effets délétères sur les habiletés numériques de lésions postérieures (pariétales, occipitales et temporales) gauches, et ceux plus modérés de lésions postérieures droites et de structures sous-corticales. Toutefois, outre la relative imprécision anatomique de ces observations, le rôle fonctionnel de ces aires dans les processus numériques restait imprécis.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur, université catholique de Louvain (Belgique)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Mauro PESENTI, « CERVEAU ET NOMBRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-nombres/