CÉRAMIQUE À REFLETS MÉTALLIQUES(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

773 Un gobelet de verre trouvé à Fustāt (Le Caire) et décoré en lustre métallique est daté de 773.

Vers 850 Les potiers abbassides commencent, peut-être à Basra, puis à Bagdad et à Samarra, à utiliser la technique de la glaçure à reflets métalliques pour décorer la céramique de luxe.

856-863 Décoration de l'encadrement du mihrab (niche aménagée dans le mur qibla) de la Mosquée de Sidi ‘Uqba à Kairouan par des plaques de céramique à décor en lustre métallique. Ces carreaux ont été envoyés du centre de l'empire islamique, Bagdad, à la cour aghlabide, à Kairouan. Mais il est impossible de savoir s'ils ont donné lieu à une production locale, en l'absence de découvertes archéologiques de fours, de sources textuelles indubitables, ou d'objets localisables avec certitude.

Seconde moitié du xe siècle Apparition de la technique du lustre à Rayy, dans le nord de l'Iran. On suppose que les troubles qui règnent alors dans la région de Basra amènent de nombreux potiers à chercher refuge à Rayy, l'une des villes principales du domaine bouyide. Rayy deviendra l'un des principaux centres de céramique de l'Iran.

Dernier quart du xe siècle Apparition de la céramique à reflets métalliques dans l'Espagne califale, où cette technique reste cependant exceptionnelle.

972-1171 Utilisation massive de la technique à reflets métalliques par les potiers de l'Égypte fatimide, surtout pour de la vaisselle. Les potiers égyptiens abandonnent les lustres polychromes pour se cantonner dans les lustres monochromes, de fabrication plus facile.

xiie siècle et première moitié du xiiie siècle Rayy, Kashan, Gurgan et Saveh deviennent des centres de production de ce type de céramique, dont les styles de décor correspondent au goût de l'époque saldjoukide.

Milieu du xiiie siècle L'invasion mongole, qui culmine avec la prise de Bagdad en 1258, met un terme à l'activité de nombreux ateliers, mais l'utilisation de la technique des reflets métalliques ne s'interrompt pas pour autant et reste utilisée surtout pour le décor architectural, dans l'ensemble de l'empire il-khanide (1258-1359).

xiiie et xive siècle Malaga devient un centre important de production de la technique des reflets métalliques.

Fin du xive siècle-début du xviie siècle Valence puis les ateliers de potiers d'Aragon et de Catalogne produisent des vaisselles en céramique à reflets métalliques.

—  Marianne BARRUCAND

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art et d'archéologie islamiques à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Marianne BARRUCAND, « CÉRAMIQUE À REFLETS MÉTALLIQUES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ceramique-a-reflets-metalliques-reperes-chronologiques/