CARNAVAL (R. Schumann)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Schumann, Chopin, Liszt. Ce sont là [...] les trois maîtres dont l'œuvre a sauvé la musique pour piano de la platitude où elle menaçait de sombrer », écrit le musicologue Alfred Einstein dans Music in the Romantic Era (1947). Au sein d'une œuvre qui illustre pourtant de manière fascinante la symphonie, le concerto, la voix et la musique de chambre, rien n'égale en effet la musique que Robert Schumann dédie au piano seul. De 1829 à 1839, il ne compose que pour cet instrument... et n'écrit que des chefs-d'œuvre ! Achevé à Leipzig en 1835, son opus 9 pour piano, Carnaval, scènes mignonnes sur quatre notes (la, mi bémol, do, si ; en allemand : A, Es, C, H, Asch étant le nom de la ville où habite son amour du moment, Ernestine von Fricken), incarne de manière idéale les multiples facettes du romantisme allemand. Le compositeur plonge ici ses racines tout autant dans les émois et les révoltes de la littérature du temps – ses deux auteurs de prédilection sont Jean Paul et E. T. A. Hoffmann – que dans la grande tradition du contrepoint germanique. Avec une extrême virtuosité digitale, une fascination pour le fantastique, un art consommé de la syncope et de la complexité rythmique, il nous entraîne dans un tourbillon de 21 scènes courtes mais intenses. L'affrontement entre le doux et rêveur Eusebius et le sombre mais actif Florestan, ces deux figures de l'âme schumannienne, conduisent le compositeur, nouveau Dopppelgänger, dans un délirant jeu de doubles et de masques, aux portes de la folie. Une trajectoire aussi brûlante n'a pas suscité d'imitateurs. Seul Johannes Brahms saura en recueillir l'héritage.

Schumann

Schumann

photographie

Le compositeur allemand Robert Schumann (1810-1856) et son épouse Clara , une pianiste virtuose. Gravure d'après un daguerréotype de 1847. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Pierre BRETON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « CARNAVAL (R. Schumann) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnaval-r-schumann/