EHRENSVÄRD CARL AUGUST comte (1745-1800)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte et dessinateur suédois. Fils d'amiral, amiral lui-même, C. A. Ehrensvärd se forme comme dessinateur auprès du peintre suédois Elias Martin. Surtout, il consacre à l'étude de l'architecture un séjour en Italie (1780-1782), au cours duquel il élabore des théories sur les rapports de l'architecture et du climat, qui sont « fonctionnalistes » par avance. La découverte de l'architecture dorique, à Paestum, lui révèle un idéal de simplicité géométrique et de mâle énergie, et exerce une forte influence sur ses projets et ses réalisations (chantier de Karlskrona, maquettes au Marinmuseum de Karlskrona). Il retrouve les mêmes caractères dans l'architecture des pyramides, dont il s'attache à dégager les affinités avec l'architecture dorique (monument pour la place Gustave-Adolphe à Stockholm). Si, par ses recherches stylistiques et surtout par le radicalisme de ses spéculations, il s'apparente à ses contemporains français Ledoux, Boullée et Lequeu, Ehrensvärd se rapproche, en revanche, de son compatriote et intime ami Sergel dans d'énergiques charges à la plume et au lavis, comme celles du Manège politique (National Museum, Stockholm), suite de caricatures allégoriques obscènes, qui attaquent violemment le despotisme de Gustave III, la corruption de la classe politique et la décadence générale de la société, et dénonce même comme trop modérés les idéaux de la Révolution française.

—  Pierre GEORGEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  EHRENSVÄRD CARL AUGUST comte (1745-1800)  » est également traité dans :

NÉO-CLASSICISME, arts

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 8 099 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Rationalisme et primitivisme »  : […] Le néo-classicisme est un des aspects typiques du siècle des Lumières. L'esprit scientifique et rationnel des encyclopédistes s'allie au retour à la nature prêché par Rousseau et à l'évolution du goût qui voit dans l'art antique et dans les héros de Plutarque les modèles d'une perfection qu'on doit s'efforcer de restaurer dans le monde. Ainsi, un élément utopique et en même temps didactique accom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-classicisme-arts/#i_23569

Pour citer l’article

Pierre GEORGEL, « EHRENSVÄRD CARL AUGUST comte (1745-1800) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-august-ehrensvard/