NEUCHÂTEL CANTON DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Neuchâtel : carte administrative du canton

Neuchâtel : carte administrative du canton
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Neuchâtel, Suisse

Neuchâtel, Suisse
Crédits : Davide Seddio/ Getty Images

photographie

La Chaux-de-Fonds, Suisse

La Chaux-de-Fonds, Suisse
Crédits : Harold Cunningham/ Getty Images

photographie


Le canton de Neuchâtel, qui porte le nom de son chef-lieu, est un des vingt-six cantons suisses. Avec près de 180 000 habitants (2018), il est le seizième canton le plus peuplé de Suisse et affiche une superficie de 802 kilomètres carrés (sans les lacs).

Neuchâtel : carte administrative du canton

Neuchâtel : carte administrative du canton

Carte

Carte administrative du canton de Neuchâtel. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Appartenant à l’Arc jurassien, espace géographique transfrontalier franco-suisse de moyenne montagne, le canton s’étend sur trois étages géomorphologiques successifs depuis le point le plus bas à 430 mètres d’altitude, au bord du lac de Neuchâtel – le plus grand lac entièrement suisse –, où le climat est tempéré, jusqu’aux montagnes jurassiennes qui culminent à 1 552 mètres, au climat plus rigoureux.

C’est en 1011 que le nom de Neuchâtel apparaît pour la première fois, alors que la région se trouve sous domination bourguignonne. Avec le prédicateur Guillaume Farel, le canton adhère à la Réforme en 1530. D’abord comté sous la tutelle de la maison des Orléans-Longueville, puis principauté prussienne à partir de 1707, avec un court intermède français de 1806 à 1813, Neuchâtel sollicite la Diète fédérale pour devenir canton suisse, ce qui fut fait le 12 septembre 1814. Dès lors, Neuchâtel se caractérise par la particularité d’un double statut : celui de canton suisse et de principauté prussienne. Il faut attendre la révolution du 1er mars 1848, conduite par les habitants des Montagnes, pour qu’il devienne exclusivement un des sept cantons (ou parties de cantons) francophones qui forment la Suisse romande.

Neuchâtel, Suisse

Neuchâtel, Suisse

Photographie

Érigé sur un éperon rocheux dominant la ville et le lac, le château de Neuchâtel, dont les parties les plus anciennes datent du XIIe siècle, est le siège d'une ancienne aristocratie locale ; il abrite aujourd'hui le pouvoir cantonal (canton de Neuchâtel). 

Crédits : Davide Seddio/ Getty Images

Afficher

Depuis le 1er janvier 2018, le canton est divisé en quatre régions (qui remplacent les six districts), entités statistiques, mais non administratives : le Littoral, le Val-de-Ruz, le Val-de-Travers et les Montagnes. Il est constitué de trente et une communes, dont plusieurs sont le fruit d’une fusion récente et compte cinq villes – définition statistique pour les communes de plus de 10 000 habitants : La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Val-de-Ruz, Val-de-Travers et Le Locle.

La population d’origine é [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François HAINARD, « NEUCHÂTEL CANTON DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/canton-de-neuchatel/