NEUCHÂTEL CANTON DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le canton de Neuchâtel, qui porte le nom de son chef-lieu, est un des vingt-six cantons suisses. Avec près de 180 000 habitants (2018), il est le seizième canton le plus peuplé de Suisse et affiche une superficie de 802 kilomètres carrés (sans les lacs).

Neuchâtel : carte administrative du canton

Carte : Neuchâtel : carte administrative du canton

Carte administrative du canton de Neuchâtel. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Appartenant à l’Arc jurassien, espace géographique transfrontalier franco-suisse de moyenne montagne, le canton s’étend sur trois étages géomorphologiques successifs depuis le point le plus bas à 430 mètres d’altitude, au bord du lac de Neuchâtel – le plus grand lac entièrement suisse –, où le climat est tempéré, jusqu’aux montagnes jurassiennes qui culminent à 1 552 mètres, au climat plus rigoureux.

C’est en 1011 que le nom de Neuchâtel apparaît pour la première fois, alors que la région se trouve sous domination bourguignonne. Avec le prédicateur Guillaume Farel, le canton adhère à la Réforme en 1530. D’abord comté sous la tutelle de la maison des Orléans-Longueville, puis principauté prussienne à partir de 1707, avec un court intermède français de 1806 à 1813, Neuchâtel sollicite la Diète fédérale pour devenir canton suisse, ce qui fut fait le 12 septembre 1814. Dès lors, Neuchâtel se caractérise par la particularité d’un double statut : celui de canton suisse et de principauté prussienne. Il faut attendre la révolution du 1er mars 1848, conduite par les habitants des Montagnes, pour qu’il devienne exclusivement un des sept cantons (ou parties de cantons) francophones qui forment la Suisse romande.

Neuchâtel, Suisse

Photographie : Neuchâtel, Suisse

Érigé sur un éperon rocheux dominant la ville et le lac, le château de Neuchâtel, dont les parties les plus anciennes datent du XIIe siècle, est le siège d'une ancienne aristocratie locale ; il abrite aujourd'hui le pouvoir cantonal (canton de Neuchâtel). 

Crédits : Davide Seddio/ Getty Images

Afficher

Depuis le 1er janvier 2018, le canton est divisé en quatre régions (qui remplacent les six districts), entités statistiques, mais non administratives : le Littoral, le Val-de-Ruz, le Val-de-Travers et les Montagnes. Il est constitué de trente et une communes, dont plusieurs sont le fruit d’une fusion récente et compte cinq villes – définition statistique pour les communes de plus de 10 000 habitants : La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Val-de-Ruz, Val-de-Travers et Le Locle.

La population d’origine étrangère (le quart de la population cantonale) est composée principalement de ressortissants portugais, français, italiens et espagnols. Depuis les années 1990, le canton enregistre une importante main-d’œuvre frontalière française ; en 2018, environ 12 000 personnes franchissaient la frontière quotidiennement, dont près des deux tiers pour travailler dans les Montagnes neuchâteloises. Les frontaliers français se répartissent à parts presque égales dans les activités des secteurs secondaire – surtout dans les industries électronique, manufacturière et horlogère – et tertiaire, dans les branches du commerce, de la science et de la santé humaine.

Neuchâtel est un des cantons suisses qui connaît le plus fort taux de chômage avec près de 5  p. 100 de sa population active en 2018, soit le double de la moyenne suisse. Celui-ci est particulièrement dépendant de la conjoncture économique étrangère, qui touche de plein fouet les entreprises industrielles d’exportation – le canton de Neuchâtel est le troisième canton exportateur de Suisse –, et des taux de change – le cours du franc suisse est très haut en regard de celui des autres monnaies, et particulièrement de l’euro, devise du principal espace économique partenaire, suivi de près par l’Asie et l’Amérique du Nord. Cette sensibilité conjoncturelle concerne tout particulièrement les entreprises d’horlogerie, de machines-outils et de petite mécanique de précision, branches d’activités dominantes dans la région, et cela depuis la fin du xixe siècle. Victimes de crises à répétition, ces branches fragilisent la capacité financière du canton et tout particulièrement celle des deux villes des Montagnes neuchâteloises – Le Locle et La Chaux-de-Fonds – où ces industries et les techniques afférentes sont très représentées.

La Chaux-de-Fonds, Suisse

Photographie : La Chaux-de-Fonds, Suisse

Située dans les montagnes du Jura, la ville de La Chaux-de-Fonds est bâtie selon un plan en damier et présente un urbanisme typique, fait de bandes parallèles imbriquant ateliers de l'industrie horlogère et habitat (canton de Neuchâtel). 

Crédits : Harold Cunningham/ Getty Images

Afficher

Le Littoral et surtout la ville de Neuchâtel, davantage orientés vers les services publics (entre autres siège de l’administration cantonale, de l’Université, de l’Office fédéral de la statistique), l’industrie du tabac et les technologies de la santé, ne connaissent pas les mêmes soubresauts financiers. Dans le canton, la proportion des différents secteurs économiques était en 2016 de 2 p. 100 pour le secteur primaire, 34 p. 100 pour le secondaire et 64 p. 100 pour le tertiaire, par ailleurs souvent lié à l’industrie.

D [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Neuchâtel : carte administrative du canton

Neuchâtel : carte administrative du canton
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Neuchâtel, Suisse

Neuchâtel, Suisse
Crédits : Davide Seddio/ Getty Images

photographie

La Chaux-de-Fonds, Suisse

La Chaux-de-Fonds, Suisse
Crédits : Harold Cunningham/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  NEUCHÂTEL CANTON DE  » est également traité dans :

ÉTAT

  • Écrit par 
  • Olivier BEAUD
  •  • 6 344 mots

Dans le chapitre « L'État démocratique »  : […] Véritable renversement copernicien, la citoyenneté signe l'avènement de l' État démocratique, où l'individu est d'abord et surtout un citoyen avant d'être un sujet passif. La démocratie moderne, comme l'a observé Norberto Bobbio, repose sur l'idée que « ce n'est plus le point de vue du souverain qui prévaut, mais le point de vue du citoyen, au fur et à mesure que se consolide la théorie individual […] Lire la suite

Les derniers événements

4 mars 2018 Suisse. Adoption d'initiatives en faveur de la transparence du financement de la politique.

Le canton de Schwyz adopte une initiative similaire par 50,3 p. 100 des suffrages. Fribourg et Schwyz rejoignent ainsi les cantons de Genève, de Neuchâtel et du Tessin. Une votation fédérale est également prévue sur ce sujet. […] Lire la suite

4 août 2017 Suisse. Validation du salaire minimum dans le canton de Neuchâtel.

Neuchâtel est le premier canton à adopter une telle mesure, qui doit entrer en vigueur en novembre. […] Lire la suite

Pour citer l’article

François HAINARD, « NEUCHÂTEL CANTON DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/canton-de-neuchatel/