Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CELA CAMILO JOSÉ (1916-2002)

Camilo José Cela

Camilo José Cela

Le prix Nobel de littérature a été attribué en 1989 à Camilo José Cela. Après José Echegaray (1904, avec Frédéric Mistral), Jacinto Benavente (1922), Juan Ramón Jiménez (1956), Vicente Aleixandre (1977), C. J. Cela est le cinquième homme de lettres et le premier romancier d'Espagne qui obtienne cette distinction. Dans l'univers multiple de cet écrivain prolifique, le premier centre d'intérêt est toujours humain : « Ce qui nous intéresse est tout autour de nous, à côté, au-dessus, en dessous. Ce qui nous intéresse, ce sont ces hommes qui rugissent, ces femmes hiératiques, cet enfant qui rit, cette fillette effarouchée... » Cette observation faite par Cela à propos d'une corrida peut s'étendre à toute son œuvre.

Vie et littérature

Camilo José Cela Trulock naquit le 11 mai 1916 à Iria-Flavia, village près de Padrón (La Coruña), en Galice, d'un père espagnol et d'une mère anglaise. Les études entreprises à l'université de Madrid sont interrompues par la guerre civile. Des gagne-pain divers l'aident alors à survivre. Il écrit son premier roman à vingt-six ans. Rétabli d'une grave maladie pulmonaire, il se consacre à la littérature, toujours en contact – par les voyages, les conférences, les amitiés, les expériences les plus diverses – avec la réalité du monde qui le passionne. Il crée, en 1956, à Palma de Majorque, une revue littéraire, Papeles de Son Armadans, qui, pendant près de vingt-cinq ans, accueillera les écrivains de l'exil tout autant que ceux qui sont demeurés en Espagne sous le régime franquiste. En 1957, Cela est élu à l'Académie espagnole. Célèbre, il reçoit désormais tout autant les honneurs de ceux qui l'admirent que les attaques de ceux que sa truculence, son franc-parler, son indépendance d'esprit font sortir de leurs gonds. Dans la ligne de Pío Baroja, il exprime une conception de la vie marquée par un pessimisme profond autant que par une immense compassion pour les êtres humains.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Camilo José Cela

Camilo José Cela

Autres références

  • ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

    • Écrit par Jean CASSOU, Corinne CRISTINI, Jean-Pierre RESSOT
    • 13 749 mots
    • 4 médias
    ...Sarajevo[Cahier de Sarajevo], 1993). On ne peut faire abstraction non plus de ceux qu'on a pu qualifier d'anciens ou de classiques, entre autres, Camilo José Cela, qui en 1988 surprenait le lecteur avec Cristo versus Arizona et publiait en 1999 son dernier roman, Madera de boj. Quant à Miguel...
  • LA FAMILLE DE PASCUAL DUARTE, Camilo José Cela - Fiche de lecture

    • Écrit par Bernard SESÉ
    • 828 mots

    Publié en 1942, sous le régime franquiste, dans l'après-guerre civile, ce premier roman de Camilo José Cela (1916-2002), alors âgé de vingt-six ans, fut salué comme un événement qui annonçait un renouveau littéraire. La violence et la brutalité du récit, autant que la technique narrative,...

Voir aussi