TAUT BRUNO (1880-1938)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est le Pavillon du verre à l'exposition du Deutscher Werkbund (Cologne, 1914) qui rendit Bruno Taut célèbre. Cet édifice polygonal semble entièrement fait de verre (ce que permet sa très petite taille) ; les murs épais et translucides et le toit, qui préfigure remarquablement les dômes géodésiques de Buckminster Fuller, formé de plaques fines découpées en losange, veulent démontrer les possibilités de ce nouveau matériau. Le verre peut d'ailleurs être pris comme un emblème idéologique : la transparence dévoile l'ossature d'un bâtiment et ne la noie pas dans la masse. Si Taut, pendant la Première Guerre mondiale, se mit à dessiner quantité de projets fantastiques et, à la lettre, utopiques (puisque impossibles à construire), son importance ne réside pas dans ces travaux intermédiaires très différents des bâtiments qu'il construira au cours des années 1920. On lui doit d'avoir montré combien la modernité architecturale (Taut participe à ce que l'on a nommé le « style international ») peut trouver des solutions au problème des H.L.M. Les grands ensembles qu'il a construits dans la partie est de Berlin (qui allait considérablement influencer Ernest May pour son Neue Frankfurt) manifestent l'importance de la diversité des détails lors de l'élaboration d'un plan d'ensemble. Taut est notamment le premier architecte à utiliser sans restriction la couleur dans ses constructions. Que l'on puisse faire mieux pour le même coût, telle est la thèse qu'il défend lorsqu'il construit des H.L.M. : thèse soutenable non seulement d'un point de vue esthétique et humanitaire mais surtout technique, puisque, comme les autres grands ensembles réalisés par les novateurs des années 1920 (Oud aux Pays-Bas, May à Francfort-sur-le-Main), les bâtiments de Taut ne sont pas devenus des taudis.

—  Yve-Alain BOIS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TAUT BRUNO (1880-1938)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE EXPRESSIONNISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 909 mots

1913-1918 Îlot d'habitation sur le Spaarndammerplantsoen, Amsterdam, Michel De Klerk (1884-1923). Réalisé en trois phases, cet îlot situé en bordure d'une voie de chemin de fer, au nord-ouest de la ville, est l'exemple le plus spectaculaire de l'architecture de l'École d'Amsterdam. La composition des façades, l'ondulation des murs de briques, les détails de toitures et des fenêtres témoignent du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-expressionniste-reperes-chronologiques/#i_17536

COSMOS (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis GAILLEMIN
  •  • 1 063 mots

En France, certains conservateurs de musée n'aiment guère les expositions thématiques. Elles ne seraient pour eux qu'un fatras arbitraire, elles feraient fi de l'histoire et du document, bref elles ne seraient pas sérieuses ; elles ne feraient pas avancer l'histoire de l'art, comme les expositions monographiques. Les expositions thématiques comme Le Sexe de l'art au centre Georges-Pompidou en 199 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosmos-exposition/#i_17536

Pour citer l’article

Yve-Alain BOIS, « TAUT BRUNO - (1880-1938) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-taut/