BRANDT BILL (1904-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les serveuses du Lyon's Corner House à Londres , B. Brandt

Les serveuses du Lyon's Corner House à Londres , B. Brandt
Crédits : Hulton Getty

photographie

Enfants jouant dans la rue, B. Brandt

Enfants jouant dans la rue, B. Brandt
Crédits : Hulton Getty

photographie


Du reportage aux portraits

Impressionné par le travail de Brassaï (qui devient son meilleur ami) sur le Paris de nuit, Bill Brandt publie un superbe Londres de nuit. Durant la Seconde Guerre mondiale, il travaille à la commande pour le British Home Office et décrit la vie de la capitale sous les bombes. En particulier les conditions de vie des réfugiés dans le métro, images à l'ambiance lourde et quelque peu irréelle, du fait des longs temps de pose nécessaires pour obtenir des images de nuit. Ces clichés seront publiés pour la première fois aux État-Unis dans Life Magazine. Après la guerre, pourtant, Bill Brandt va abandonner ces reportages : il trouve que la profession s'encombre d'un nombre considérable de reporters qui font tous la même chose et ne se sent en aucun cas concerné par la surenchère que commencent à mettre en place les revues illustrées qui annoncent, avec les années 1950, l'âge d'or du reportage. Bill Brandt devient alors portraitiste. « Pour moi, un bon portrait doit exprimer quelque chose du passé du sujet et suggérer quelque chose de son avenir. » Après un long reportage sur son ami le sculpteur Henry Moore, il s'attache aux écrivains anglais, auxquels il consacre un album entier, et aux peintres, en particulier à Francis Bacon dont il fut un ami très proche.

Enfants jouant dans la rue, B. Brandt

Enfants jouant dans la rue, B. Brandt

Photographie

Groupe d'enfants jouant dans la rue, 1950. Photographie de Bill Brandt (1904-1983). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRANDT BILL (1904-1983)  » est également traité dans :

BILL BRANDT (exposition)

  • Écrit par 
  • Martine RAVACHE
  •  • 935 mots

Du 21 septembre au 18 décembre 2005, la fondation Henri Cartier-Bresson à Paris a présenté un ensemble exceptionnel de tirages d'époque réalisés par le photographe britannique Bill Brandt (1904-1983). L'œuvre de ce dernier comptait déjà parmi les « choix d'Henri Cartier-Bresson » en 2003, lors de l'exposition inaugurale de la fondation, du vivant de Cart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bill-brandt/#i_96697

FAIGENBAUM PATRICK (1954- )

  • Écrit par 
  • Guillaume LE GALL
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

Après avoir reçu une formation de peintre dans une école d'arts graphiques, Patrick Faigenbaum, né à Paris en 1954, commence la photographie en 1973. Dès cette époque, il réalise des portraits, genre auquel il ne renoncera plus. D'une part, il fait poser des personnes liées à son intimité, familiale notamment ; d'autre part, il exécute des instantanés dans la tradition américaine de la Straight P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-faigenbaum/#i_96697

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La photographie subjective »  : […] La photographie de libre expression ou photographie subjective a eu une vogue parallèle à celle de l'art abstrait en peinture . Aux États-Unis, László Moholy-Nagy, venu du Bauhaus, enseignait à Chicago l'intégration des procédés photographiques à une expérimentation plastique totalement libérée (jeux de lumières -photogrammes) . Il marqua les Américains Harry Callahan et Aaron Siskind et leurs élè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_96697

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian CAUJOLLE, « BRANDT BILL - (1904-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brandt-bill-1904-1983/