BRAKHAGE STANLEY dit STAN (1933-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Stan Brakhage est, historiquement, la deuxième personnalité la plus importante du cinéma expérimental américain d'après-guerre. Si Maya Deren, par sa pugnacité militante et ses propres travaux, dota dès la fin des années 1940 d'une identité spécifique les réalisateurs d'avant-garde, qui n'étaient plus alors plasticiens ou protagonistes de grands mouvements culturels (tels le dadaïsme ou le surréalisme dans les années 1920) mais spécifiquement filmmakers, Stan Brakhage élabora, avec le moyen métrage Anticipation of the Night (1958), un langage, une esthétique propres à ce cinéma, qui n'avaient aucun autre modèle dans le passé. Il tentera, à travers ce que les théoriciens américains ont appelé le lyrical film, fait de surimpressions fluides et multiples, de raccords dans le temps, d'absence de narration, de retrouver une « vision vierge de l'œil » débarrassée de toute éducation perspectiviste mais en travaillant sur des paramètres cinématographiques (il filme en prises de vues réelles) et non picturaux à l'instar de ses aînés « abstraits » Fischinger ou Richter.

Né en 1933 à Kansas City (Missouri), Stan Brakhage fréquente les salles de cinéma dès l'enfance. La vision d'Orphée, de Jean Cocteau (1950), d'une part, la lecture des textes de Gertrude Stein, de l'autre, lui suggèrent qu'il pourrait faire des films avec la même liberté créatrice que les poètes. Il passe à la réalisation avec Interim (1953), histoire toute simple d'une rencontre sentimentale entre deux jeunes gens. Les premiers films de Brakhage se distinguent peu de ceux de ses prédécesseurs immédiats, Maya Deren, James Broughton... Ils montrent des personnages mentalement torturés, en proie à des pulsions sexuelles difficilement domestiquables. Reflection on Black (1955), Flesh of Morning (1956), Loving (1957) relèvent de cette inspiration. En 1955, le peintre Joseph Cornell confie à Brakhage le soin de filmer le métro new-yorkais. Pour la première fois, le jeune homme doit construire une œuvre sans aucun recours à la na [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRAKHAGE STANLEY dit STAN (1933-2003)  » est également traité dans :

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 11 531 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers un nouveau cinéma expérimental »  : […] Bien que la réalisation désordonnée de petits films expérimentaux ne se soit jamais arrêtée aux États-Unis, l’apparition, sur la scène intellectuelle de Maya Deren avec sa célèbre trilogie autobiographique, Meshes of the Afternoon , At Land (1944) et Ritual in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-avant-garde/#i_99124

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Entre transgression et banalisation »  : […] Dès la fin des années 1950, l'érotisme s'est affranchi des codes de bonne conduite. Sur les décombres des années de guerre, Vadim propose une nouvelle sensualité dont Brigitte Bardot va être le symbole ( Et Dieu créa la femme , 1956) . Un langage libéré, des rapports spontanés ( À bout de souffle , Jean-Luc Godard, 1959) seront les attributs inaliénables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erotisme/#i_99124

MEKAS JONAS (1922-2019)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 2 109 mots

Dans le chapitre « Les années de formation »  : […] Jonas Mekas est né le 24 décembre 1922 dans le village de Semeniskiai (Lituanie). Son activité de cinéaste et son statut de conscience de l’avant-garde américaine contemporaine sont inséparables de sa vie et de son itinéraire intellectuel. Journaliste et poète dès les années 1940, il est envoyé avec son frère dans un camp de travail près de Hambourg puis connaît, après la Seconde Guerre mondiale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonas-mekas/#i_99124

Pour citer l’article

Raphaël BASSAN, « BRAKHAGE STANLEY dit STAN - (1933-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brakhage-stanley-dit-stan/