DEREN MAYA (1917-1961)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Meshes of the Afternoon, le court métrage d'un quart d'heure que Maya Deren coréalise en 1943 avec son mari Alexander Hammid (Alexander Hackenschmied), est considéré comme le premier film du cinéma expérimental américain moderne, annonciateur du futur courant underground. Le fait que cette bande soit conçue par des gens qui sont uniquement cinéastes (et non plus plasticiens), des artisans autonomes ne se rattachant plus à un courant artistique (dada•sme, surréalisme, constructivisme...) et, qui, par surcroît, autofinancent leur projet sans l'aide de mécènes, la différencie des travaux des avant-gardes historiques européennes des années 1920. Maya Deren délimite, pour la première fois dans l'histoire du cinéma expérimental (jadis simple excroissance du modernisme international), une identité qui lui est propre, par ses films certes, mais également par ses écrits théoriques et son combat sur le terrain pour trouver des lieux spécifiques de projections.

Fille d'un psychanalyste russe d'origine juive, Maya Deren est né à Kiev. Elle quitte l'U.R.S.S. dans sa prime enfance, termine sa scolarité en Suisse et rejoint sa famille à New York. Là, elle fait des études de journalisme et de littérature, s'intéresse à la danse, et se lie d'amitié avec la chorégraphe noire Katherine Dunham. Deren en gardera un intérêt pour l'anthropologie, et fera un voyage aux « antipodes » d'où elle tirera un film demeuré inachevé, Divine Horsemen : the Living Gods of Ha•ti (1947-1951). Elle est très proche dans les années 1930 des milieux trotskistes américains. Ses études de journalisme alliées à une pratique militante aideront la cinéaste à mener un combat acharné pour la reconnaissance d'un art ignoré et marginalisé.

Maya Deren n'était pas cinéphile avant sa rencontre avec Alexander Hammid – qu'elle épouse en 1942. Cinéaste d'avant-garde tchèque notoire – il tourne depuis 1930 –, il initie sa femme à la technique cinématographique et l'aide à se familiariser avec les œuvres expérimentales des années 1920. Le fil [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DEREN MAYA (1917-1961)  » est également traité dans :

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 9 815 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers un nouveau cinéma expérimental »  : […] désordonnée de petits films expérimentaux ne se soit jamais arrêtée aux États-Unis, l'apparition, sur la scène intellectuelle de la côte ouest, de Maya Deren avec sa célèbre trilogie autobiographique, Meshes of the Afternoon, At Land (1944) et Ritual in Transfigured Time (1946), suivie de la publication immédiate de deux livres (Cinema as […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-avant-garde/#i_99120

Pour citer l’article

Raphaël BASSAN, « DEREN MAYA - (1917-1961) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maya-deren/