BRAHMAN & BRĀHMANE

En sanskrit védique, le terme bráhman, neutre et accentué sur la première syllabe, désigne une puissance d'essence verbale. Masculin et accentué sur la deuxième syllabe, il désigne celui qui la possède, ou est lié à elle. Dans cette dernière acception, brahmán est rapproché du latin flamen. Dans la première, il correspond à l'essence de la fonction d'activité par la connaissance et le verbe, qui est celle du brahmán masculin, savant et prêtre surveillant non officiant. Cette fonction est celle d'une des classes en lesquelles la société indienne et, avant elle, les sociétés indo-iranienne et indo-européenne étaient divisées. Les membres de cette classe sociale sont appelés plus communément, en sanskrit de toutes les époques et dans toutes les langues indiennes, brāhmaṇa.

La conception védique du bráhman neutre, non définie avec précision dans les textes, a donné lieu à nombre d'hypothèses sur ses origines, sur sa signification originelle et sur l'étymologie de son nom. Mais les nombreuses mentions qui en sont faites dans les textes védiques permettent de juger, à travers les emplois du mot, de la notion concernée.

Le bráhman désigne souvent une formule qui s'énonce, mais aussi une formulation qui se fait. Cela indique sa nature de parole. Cette parole est éminente, efficiente et créatrice (d'où l'interprétation, trop restrictive pourtant, proposée de « force », de « puissance »). Cette parole n'est pas nécessairement proférée, car elle tient à l'esprit (manas), et non pas seulement à la voix : le bráhman est plus encore l'essence de la parole que la parole elle-même, qui ne l'exprime qu'en partie. Son détenteur n'est pas, au cours des cérémonies les plus anciennes auxquelles il participe, un prêtre agissant, mais un observateur silencieux, un connaisseur des rites qui intervient avec son savoir pour corriger les manquements éventuels. Énoncé, le bráhman a fréquemment la forme d'une énigme, mais ce qui en fait la valeur est le savoir qui la résout. Ce savoir porte par prédilection sur la cosmologie et il est, par [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur honoraire au Collège de France

Classification

Pour citer l’article

Jean FILLIOZAT, « BRAHMAN & BRĀHMANE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahman-et-brahmane/