BOUTANG PIERRE (1916-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Saint-Étienne le 20 septembre 1916, Pierre Boutang avait quarante-huit ans de moins que le maître qu'il s'était choisi dès son adolescence : Charles Maurras. En politique, domaine dans lequel l'adhésion implique une appartenance, c'est beaucoup ; d'autant plus que celle-ci n'était pas insignifiante : il s’agissait de l'Action française. Lorsque, en 1935, Pierre Boutang entre à l'École normale supérieure, il y forme une pensée qui restera globalement inchangée jusqu'à sa mort. L'Action française n'est déjà plus que l'ombre de ce qu'elle avait été. Au moment où il entre en littérature de droite, par une collaboration à Paroles françaises au sortir de la Seconde Guerre mondiale, il ne reste plus grand-chose du mouvement. Pierre Boutang sera par la suite directeur politique de La Nation française, de 1955 à 1977. Les fidélités nostalgiques et désespérées se paient ordinairement par de la crispation : son œuvre est ainsi semée de petits libelles, de textes de circonstance aigres et sectaires, d'anathèmes et d'excommunications. Le livre, tardif, consacré à Maurras (Maurras, la destinée et l'œuvre, 1984), peut paraître un besogneux travail d'écriture hagiographique. De quoi faire classer leur auteur parmi les écrivains mineurs, agressifs sans mesure, et touche-à-tout par nécessité.

La pensée spiritualiste, comme le fut celle de Boutang, théorise toujours (et essaie de pratiquer) l'autonomie de la vie de l'esprit, sans jamais accepter la réduction de la spéculation à la politique ou à la vie sociale. À ce titre, Boutang fut aussi un authentique philosophe, à la carrière universitaire d'ailleurs discontinue, souvent contestée et objet de polémiques (ainsi lors de son élection à la Sorbonne en 1976). Sa contribution essentielle à la philosophie prend la forme d'un livre-itinéraire, présenté finalement comme thèse de doctorat en 1973 (son auteur a alors cinquante-sept ans) : Ontologie du secret (1973). « Souvent il [le voyageur] se serait échappé à lui-même, en une époque de l'histoire et dans des accidents de la

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-François DUVERNOY, « BOUTANG PIERRE (1916-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boutang/