BLATTE ou CAFARD ou CANCRELAT

Médias de l’article

Blatte : anatomie

Blatte : anatomie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Blatte : oothèque

Blatte : oothèque
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Blatte germanique

Blatte germanique
Crédits : A. Bannister; Gallo Images/ Corbis

photographie

Blatte germanique et blattes orientales

Blatte germanique et blattes orientales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Insecte au corps fortement aplati, adapté à la course rapide et se nourrissant de débris variés.

Classe : Hexapodes ; ordre : Dictyoptères ; sous-ordre : Blattides

Les blattes, encore appelées cancrelats ou cafards, comptent parmi les insectes les plus anciennement connus : elles existent dès le Carbonifère, c'est-à-dire il y a près de 250 millions d'années. Elles sont représentées aujourd'hui par quelque 4 000 espèces parmi lesquelles moins de 1 p. 100 sont considérées comme nuisibles. La plus grande blatte du monde, Macropanesthia rhinocerus, se trouve en Australie et peut atteindre 18 centimètres de longueur pour un poids de 50 grammes. La plus petite, Attaphilla fungicola, n'a que 4 millimètres de longueur et vit dans les fourmilières d'Atta en Amérique du Nord. Parmi les blattes indigènes de la France on peut citer les espèces du genre Ectobius qui peuple généralement les bois, et Loboptera decipiens, typique du littoral méditerranéen.

Les blattes présentent un pronotum (région dorsale du premier segment thoracique) développé en bouclier qui masque la tête. Leurs antennes sont longues, filiformes et multiarticulées. Leurs pattes, toutes semblables et à hanches rapprochées, sont adaptées à la course rapide. Leurs deux paires d'ailes sont indépendantes : les ailes antérieures sont en partie sclérifiées mais leur nervation reste cependant très nette ; au repos, elles sont appliquées à plat sur le corps et recouvrent les ailes postérieures membraneuses. Elles sont souvent peu développées et non fonctionnelles. L'abdomen porte, sur le dixième et dernier segment, une paire d'appendices, les cerques, pourvus de soies sensitives qui auraient une fonction sensorielle complémentaire de celle des antennes. Omnivores, les blattes ont une alimentation très variée grâce à leurs pièces buccales broyeuses et à leur tube digestif pourvu d'un jabot volumineux et d'un gésier. Les espèces qui se nourrissent de bois possèdent des protozoaires flagellés vivant en symbiose dans leur intestin et capables de digérer la cellulose.

Blatte : anatomie

Blatte : anatomie

dessin

Coupe longitudinale d'une blatte (d'après : H. Weber, 1933). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En général, les blattes pondent des œufs qui sont protégés par une oothèque


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur en biologie, attaché temporaire d'enseignement et de recherche

Classification


Autres références

«  BLATTE ou CAFARD ou CANCRELAT  » est également traité dans :

FLAGELLÉS

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 586 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Rôle des Flagellés et digestion de la cellulose »  : […] jusqu'au tiers du poids total de leur hôte. Leur présence est liée au régime alimentaire xylophage de l'insecte, à la vie sociale et à l'existence d'une vaste dilatation rectale où stagnent des aliments. On retrouve d'ailleurs ces Flagellés dans le tube digestif d'une blatte xylophage américaine (Cryptocercus) où ils jouent le même rôle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flagelles/#i_6779

Pour citer l’article

Santiago ARAGÓN, « BLATTE ou CAFARD ou CANCRELAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/blatte-cafard-cancrelat/