BIGELOW KATHRYN (1951- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Scénariste, productrice et réalisatrice américaine de films d’auteur et de genre, Kathryn Ann Bigelow est née le 27 novembre 1951 à San Carlos (Californie). Elle étudie la peinture au San Francisco Art Institute avant de suivre un cycle d’études théoriques sur le cinéma à l’université Columbia, dont elle sort diplômée en 1979. Sa carrière débute avec une période proche de la no-wave post-punk qui va de son premier court-métrage, The Set-Up (1978), à Aux Frontières de l’aube (Near Dark, 1987). De Blue Steel (1989) à Strange Days (1995), revisitant le film de genre, elle se tourne à la fois vers le cinéma hollywoodien et le cinéma d’auteur « à l’européenne ». Après un temps d’hésitation au début des années 2000, elle fait la chronique des malaises de son pays, liés au terrorisme et au racisme, de Démineurs (The Hurt Locker) – pour lequel elle reçoit l’oscar de la meilleure réalisation en 2010, devenant ainsi la première femme à obtenir ce trophée – à Detroit (2017). Elle a été entre 1989 et 1991 l’épouse du réalisateur James Cameron avec qui elle a collaboré. Son style est à la fois froid et esthétiquement très travaillé, ses personnages communiquent plus par le biais de la fascination que du dialogue et de l’échange d’idées.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BIGELOW KATHRYN (1951- )  » est également traité dans :

AFRO-AMÉRICAIN CINÉMA

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 6 963 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un changement de regard »  : […] Après la Seconde Guerre mondiale, même si les Noirs n’accèdent pas aux droits auxquels ils aspiraient, leur image dans les films des grands studios se modifie. Le racisme est évoqué ouvertement par Elia Kazan dans L’Héritage de la chair ( Pinky , 1949) ou Joseph L. Mankiewicz avec La po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-afro-americain/#i_53009

Pour citer l’article

Raphaël BASSAN, « BIGELOW KATHRYN (1951- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bigelow-kathryn-1951/