DELANOË BERTRAND (1950- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jusqu'à sa première élection à la mairie de Paris, en 2001, Bertrand Delanoë a longtemps souffert d'un déficit chronique de notoriété. L'homme n'avait pourtant rien d'un novice en politique : déjà député puis porte-parole du Parti socialiste (P.S.) en 1981, il est en fait un représentant assez typique de cette génération d'hommes politiques de gauche qui ont accédé aux responsabilités dans les années 1980, après la victoire de François Mitterrand à la présidence de la République. Réélu, avec succès, à l'Hôtel de Ville en mars 2008, il s'impose alors comme une figure de premier plan au sein du P.S.

Né en 1950 dans une famille de droite, plutôt modeste, de coopérants en Tunisie, Delanoë raconte que c'est l'expérience de la colonisation qui a sensibilisé aux valeurs de la gauche le jeune catholique qu'il était – petit chanteur à la Croix de bois dans son enfance, il restera très croyant et pratiquant jusqu'à son adolescence. Lycéen dans un établissement catholique de Rodez, puis étudiant à l'université de Toulouse, il participe au grand chambardement de Mai-68 mais n'adhère pas aux mouvements d'extrême gauche. Hostile aux idées communistes, son socialisme correspondait plus, semble-t-il, à une aspiration morale et humaniste. Enthousiasmé par le congrès d'Épinay du nouveau Parti socialiste, il prend peu de temps après sa carte, à l'âge de vingt-deux ans. Quelques mois plus tard, des proches de Mitterrand le repèrent et le poussent à la tête de la fédération socialiste de l'Aveyron.

Diplômé en économie, il monte à Paris pour devenir cadre en entreprise, mais l'expérience ne dure pas, car Mitterrand le convainc de le rejoindre. C'est alors que sa carrière politique s'accélère, et même s'envole. Élu conseiller de Paris en 1977 dans le XVIIIe arrondissement, il intègre en 1979 le comité directeur du parti et seconde < [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : chercheur en science politique à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Les derniers événements

6-25 novembre 2008 • FranceÉlection de Martine Aubry à la tête du Parti socialiste.

. 100 des suffrages, sa motion devance celles de Bertrand Delanoë, maire de Paris (25,2 p. 100 des voix), de Martine Aubry, maire de Lille (24,3 p. 100) et de Benoît Hamon, député européen (18,5 p. 100). Le taux de participation est d'environ 55 p. 100. Le 7, Jean-Luc Mélenchon, sénateur [...] Lire la suite

3-25 septembre 2003 • FranceRapports officiels sur la canicule.

Le 3, le président Jacques Chirac, dont le silence lors de la canicule du mois d'août a été critiqué, et le ministre de la Santé, Jean-François Mattei, également mis en cause pour sa réaction tardive face au drame, assistent, avec le maire de Paris, Bertrand Delanoë, aux obsèques des cinquante [...] Lire la suite

6-7 octobre 2002 • FranceAgression contre Bertrand Delanoë, maire de Paris.

Le 6, à l'Hôtel de Ville, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, est grièvement blessé, d'un coup de couteau à l'abdomen, par un informaticien au chômage, Azedine Berkane, qui déclarera ne pas aimer les hommes politiques et les homosexuels. L'agression se produit durant la première édition [...] Lire la suite

17 octobre 2001 • FranceCommémoration de la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris.

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë (P.S.), inaugure, sur le pont Saint-Michel, une plaque à la mémoire des « nombreux Algériens tués lors de la sanglante répression de la manifestation pacifique du 17 octobre 1961 ». Organisée par le F.L.N. en vue de dénoncer le couvre-feu auquel les « Français [...] Lire la suite

11-27 mars 2001 • FranceDes élections municipales aux résultats mitigés.

du candidat de la gauche plurielle Bertrand Delanoë remportent 31,37 p. 100 des suffrages, contre 25,74 p. 100 pour les listes R.P.R.-U.D.F.-D.L. conduites par Philippe Séguin, 13,92 p. 100 pour les listes Tiberi et 12,35 p. 100 pour les listes des Verts d'Yves Contassot. Le taux d'abstention au niveau [...] Lire la suite

4-24 juillet 2000 • FranceMise en examen de Xavière Tiberi dans l'affaire des faux électeurs du V<SUP>e</SUP> arrondissement de Paris.

avoir été inscrits frauduleusement dans la circonscription de Jean Tiberi. Le 10, le conseil de Paris rejette, grâce à la mobilisation de la majorité de droite, le vœu présenté par le candidat socialiste à la mairie de Paris, Bertrand Delanoë, qui invitait les membres de l'exécutif municipal à [...] Lire la suite

3-30 mars 2000 • FranceSuspension de Jean Tiberi de la direction de la fédération parisienne du R.P.R.

méthode autoritaire, dictatoriale, fasciste et stalinienne ». Le 30, Philippe Séguin déclare sa candidature à l'investiture du R.P.R. dans la capitale en vue des municipales, le jour même où les militants socialistes désignent Bertrand Delanoë, président du groupe socialiste au Conseil de Paris, comme leur candidat à la mairie.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Antoine SCHWARTZ, « DELANOË BERTRAND (1950- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-delanoe/