BERNARD GUI (1261 env.-1331)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Royère en Limousin, Bernard Gui meurt au château de Lauroux en Roussillon (département actuel de l'Hérault). Frère prêcheur en 1280, il devient inquisiteur dans le Toulousain en 1307 ; évêque de Tuy (en Galice) en 1323, il est transféré au siège de Lodève l'année suivante par Jean XXII.

Il est l'auteur de nombreux ouvrages : chroniques des papes, des empereurs, des rois de France (Chronicon pontificum ; Chronica imperatorum romanorum ; Chronica de progressu temporis sancti Ludovici), traités historiques d'intérêt local, telles l'histoire de l'abbaye Saint-Augustin de Limoges (De monasterio sancti Augustini Lemovicensis), les chroniques des comtes et des évêques de Toulouse (Chronicon comitum Tolosanorum ; Nomina episcoporum Tholosae), la chronique de l'Église de Lodève et celle des prieurs de Grandmont et d'Artige (De ordinibus Grandimontensi atque Artigiae) ; ouvrages sur l'histoire de l'ordre des Frères prêcheurs (Historia fundationum conventuum ordinis Praedicatorum Tolosanae et Provinciae provinciarum ; Libellus de ordine Praedicatorum) ou sur les conciles (Tractatus de temporibus et annis generalium et particularium conciliorum). Bernard Gui rédigea aussi des œuvres hagiographiques (Speculum sanctorale ; Tractatus de sanctis Lemovicensibus) et des traités théologiques sur la messe, sur la conception de la Vierge.

Son ouvrage principal est une sorte de manuel de l'inquisiteur (Practica inquisitionis haereticae), où il donne beaucoup de renseignements précieux sur les doctrines des mouvements hérétiques de son époque.

—  Edina BOZOKY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BERNARD GUI (1261 env.-1331)  » est également traité dans :

INQUISITION

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX, 
  • Yves DOSSAT
  •  • 5 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les tribunaux et les juges »  : […] En avril 1233, la juridiction nouvelle, bientôt connue sous le nom d' Inquisitio hereticae pravitatis , fut étendue au royaume de France et aux régions voisines. Le 20 avril 1233, le pape informa les archevêques et les autres prélats qu'il les soulageait d'une partie de leur fardeau en choisissant, pour combattre l'hérésie, les Frères prêcheurs. Le 22, il confia au provincial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inquisition/#i_39030

TORTURE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « De l'Inquisition à l'abolition »  : […] Le concile de Vérone de 1184 donne pour la première fois ordre aux évêques de rechercher eux-mêmes les hérétiques ; il fait appel aux princes et aux seigneurs pour lutter contre l'hérésie sous peine d'excommunication. Il crée une « constitution » qui fait des évêques les premiers inquisiteurs et qui livre aux bras séculiers clercs et laïcs coupables d'hérésie (l'Église condamnant toute effusion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torture/#i_39030

Pour citer l’article

Edina BOZOKY, « BERNARD GUI (1261 env.-1331) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-gui/