WEBSTER BEN (1909-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Kansas City (Missouri) le 27 mars 1909, le saxophoniste ténor Benjamin Francis « Ben » Webster commença de se faire connaître dans les formations d'Andy Kirk, de Blanche Calloway, de Bennie Moten, de Benny Carter et il fit partie de l'orchestre de Fletcher Henderson ainsi que du combo (ou formation) de Stuff Smith avant d'être engagé par Duke Ellington.

Auprès de ce dernier, il fit trois séjours (1935, 1939-1943, 1948-1949) et enregistra ses plus remarquables solos : C. Jam Blues, All Too Soon, Conga Brava, Chelsea Bridge, Just a Sittin' and a Rockin' et, surtout, en 1940, Cotton Tail, son chef-d'œuvre. Après avoir quitté Ellington, il se produit à la tête de ses propres groupes, séjourne quelque temps sur la côte californienne, participe aux tournées du célèbre Jazz At The Philharmonic, signe plusieurs disques et accompagne dans les studios d'enregistrement quelques-uns des plus prestigieux solistes du jazz classique : Coleman Hawkins, Billie Holiday, Oscar Peterson et Art Tatum, avec lequel il réalise en 1956 All The Things You Are un album qu'il considère comme le meilleur qu'il ait fait.

En 1965, il traverse l'Atlantique pour la première fois et décide, comme Don Byas ou Hal Singer, de se fixer en Europe, où il fréquente les salles de concert, les clubs spécialisés, les studios de télévision et ceux des compagnies phonographiques. Le 20 septembre 1973, il succombe à une congestion cérébrale dans un hôpital d'Amsterdam.

Comme tous les saxophonistes ténors de son époque, Webster édifia son style sous l'influence de Coleman Hawkins, auquel il devait d'ailleurs succéder chez Fletcher Henderson. Mais on ne saurait en aucun cas réduire sa riche personnalité à celle d'un disciple, même inspiré. Avec sa sonorité capiteuse et ses « effets de souffle », sa sensualité féline – sur les ballades – et sa véhémence grommeleuse – sur les pièces en tempo rapide –, il se tient lui-même à l'avant-garde de toute une école de jazzmen, une école qui compte Archie Shepp parmi ses représentants les plus convaincus.

—  Alain GERBER

Écrit par :

  • : docteur en psychologie, membre du Collège de pataphysique et de l'Académie du jazz, romancier

Classification


Autres références

«  WEBSTER BEN (1909-1973)  » est également traité dans :

ELLINGTON DUKE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 439 mots

29 avril 1899 Edward Kennedy Ellington naît à Washington (D.C.). 1924-1927 Duke Ellington se produit, principalement à New York, avec l'ensemble dont il a pris la direction, The Washingtonians, qui enregistre notamment East St. Louis Toodle-oo (1926), Black and Tan Fantasy et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ellington-reperes-chronologiques/#i_85451

Pour citer l’article

Alain GERBER, « WEBSTER BEN - (1909-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ben-webster/