BASILIQUE SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE (Espagne)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La basilique Saint-Jacques de Compostelle (Galice, Espagne) a été construite à la fin du ixe siècle par le souverain Alphonse III le Grand (866-911). Une restructuration de l'édifice, exigée par le développement du pèlerinage à saint Jacques, fut entreprise en 1078 par le roi Alphonse VI et l'évêque de Compostelle, Diego Peláez. Soumis aux vicissitudes de la politique locale, le chantier subit deux interruptions en 1088 puis en 1124, directement liées aux personnalités des évêques de Compostelle. La construction de l'édifice fut entreprise à l'est, du côté du sanctuaire, avec l'intervention de Bernard le Vieux, et s'acheva avec la façade à l'ouest aux alentours de 1190 sous la direction de maître Mathieu, qui avait entrepris le chantier en 1168. Le plan adopté pour la nouvelle église était inspiré des constructions romanes du Sud de la France notamment Sainte-Foy de Conques et Saint-Sernin de Toulouse, dont il reprenait le principe de l'abside doté d'un déambulatoire à chapelles rayonnantes et celui de tribunes dans la nef, le transept et le chœur. Mais l'influence de l'architecture française sur la nouvelle basilique Saint-Jacques ne s'arrêtait pas à la structure, elle se dessine aussi à travers la sculpture monumentale qui orne l'édifice. Celle-ci fut fortement influencée par les écoles de Conques et de Saint-Sernin avec lesquelles de nombreux liens ont été établis, depuis les sculptures de la porte des Orfèvres réalisée sous l'épiscopat de Diego Gelmírez jusqu'au porche de la Gloire, œuvre de maître Mathieu.

—  Christophe MOREAU

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christophe MOREAU, « BASILIQUE SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE (Espagne) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/basilique-saint-jacques-de-compostelle/