AZERBAÏDJAN IRANIEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Région située au nord-ouest des plateaux de l'Iran, l'Azerbaïdjan iranien, qui comptait 5 821 860 habitants lors du recensement de 2006, est divisé administrativement en deux provinces : Azerbaïdjan oriental (3 325 540 hab.) et Azerbaïdjan occidental (2 496 320 hab.), avec respectivement Tabriz et Ourmiah comme capitales et villes principales. Les conditions naturelles sont très différenciées dans ce pays où s'imbriquent des massifs montagneux, notamment les grands massifs volcaniques du Sahand (3 670 m) et du Sabalān (4 270 m) et le Karadag ; des bassins semi-arides comme la plaine de Tabriz ou la cuvette du lac d'Ourmiah, sur la rive occidentale duquel a subsisté un peuplement de chrétiens assyro-chaldéens de langue araméenne, en de gros villages irrigués ; et des steppes basses comme les steppes du Moughān (partie iranienne des plaines inférieures de l'Araxe) fournissant des quartiers d'hiver à climat doux. Les nomades turcs y trouvèrent un domaine de choix pour leurs migrations saisonnières, comme celles qui entraînent encore entre les steppes du Moughān et le Sabalān la majeure partie de la confédération des Chahsaven, pour la plus grande part semi-nomades, mais dont la fixation définitive progresse lentement, sous impulsion administrative, dans les périmètres irrigués du bas Araxe. Bien que la turquisation n'ait pas été totale (des îlots iranophones, dits Tāti, subsistent en plusieurs points), les Azeri d'Iran constituent de loin la plus importante minorité ethnique du pays. L'azeri a progressé comme langue de communication dans le nord de la frange caspienne (Tālech), à la faveur de l'infiltration prgressive des Azeri dans la plaine littorale. La population comprend, outre les Azeri et les Kurdes, de vieux paysans iraniens de la région, qui sont assimilés linguistiquement, mais qui ont conservé leur culture matérielle et leurs traditions agricoles, en particulier dans de nombreux îlots montagnards : culture en terrasses, méthodes savantes d'irrigation et de rotations agricoles. La production est essentiellement agricole : blé, orge, coton, tabac, pavot et laine, etc. La ville principale est Tabriz (1 191 000 hab. en 2006), renommée pour la fabrication de ses tapis. La continuité humaine est également attestée par la toponymie qui a conservé un très grand nombre de noms de lieux préturcs.

Tapis persan, Tabriz

Tapis persan, Tabriz

photographie

Tapis persan orné d'arabesques florales et de motifs animaliers. Manufacture de Tabriz, Iran. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

—  Xavier de PLANHOL

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Academia Europaea

Classification


Autres références

«  AZERBAÏDJAN IRANIEN  » est également traité dans :

‘ABBĀS MIRZĀ (1789-1833)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 404 mots

Fils de Fath ‘Ali Shāh, considéré comme un véritable pionnier réformateur de l'Iran moderne, ‘Abbās Mirzā fut le principal adversaire de la Russie tsariste dans la conquête du Caucase. Selon la volonté de Āqā Mohammad Khān, Fath ‘Ali Shāh désigna le jeune ‘Abbās Mirzā (qui n'était pas son fils aîné mais était né d'une princesse qādjār develu) comme héritier et comme gouverneur de l'Azerbaïdjan (17 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbas-mirza/#i_50984

AZERBAÏDJAN

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY, 
  • Ronald Grigor SUNY
  • , Universalis
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La suzeraineté russe »  : […] Après une série de guerres entre la Russie et l'Iran, les traités du Golestan (1813) et de Torkmantchay (1828) établirent une nouvelle frontière entre les deux empires. Les Russes acquirent Bakou, Shirvan, Giandja, Erevan et le Nakhitchevan. Ainsi les Turcs Azeris du Caucase furent-ils séparés de la majorité de leurs compatriotes de langue et de religion, qui restaient en Iran. Les Azerbaïdjanais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azerbaidjan/#i_50984

AZERI

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 715 mots

Habitants de l'Azerbaïdjan, les Azeri (Azerbaïdjanlylar) forment la population caucasienne la plus nombreuse. Estimés à 6 800 000 en 2006, ils sont concentrés dans leur république, où, avec 7 600 000 habitants, ils représentent près de 90 p. 100 de la population totale. Les Azeri constituent 6,5 p. 100 de la population géorgienne et 4,2 p. 100 de la population de la république du Daghestan. La lan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azeri/#i_50984

CASPIENNE, géopolitique

  • Écrit par 
  • Garik GALSTYAN
  •  • 7 421 mots

Dans le chapitre «  Un rapprochement russo-iranien sur fond d'isolement international de l'Iran »  : […] Le démembrement de l'URSS et la distance créée avec la Russie par les indépendances de l'Azerbaïdjan et du Turkménistan ont changé la donne régionale pour l'Iran. Soulagé du recul géographique russe, Téhéran pourrait se rapprocher à nouveau de la zone qui faisait partie jadis de sa sphère d'influence et pour laquelle il représentait un pôle d'attraction ethnoculturel. Au début des années 1990, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspienne-geopolitique/#i_50984

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 380 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le règne de Mohammad Reza »  : […] Lorsque se déclencha la Seconde Guerre mondiale, l'Iran se déclara neutre et le demeura jusqu'à la fin du mois d'août 1941. L'attaque allemande contre l'Union soviétique, le 22 juin 1941, fit de l'Iran le lieu de jonction des Britanniques et des Soviétiques, pour une fois alliés dans ce pays contre un ennemi commun. En effet l'Iran était la voie la plus pratique pour faire parvenir des armes aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/#i_50984

IRAN - Société et cultures

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 8 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Une mosaïque de cultures cimentées par une commune appartenance nationale »  : […] La diversité culturelle de l'Iran tient tout à la fois à la juxtaposition de milieux géographiques très contrastés (terres humides et palustres du littoral caspien, plateau aride ponctué d'oasis, grandes cuvettes désertiques du Dasht-e Kavir et du Dasht-e Lut, chaîne montagneuse du Zagros...) et à une histoire faite d'invasions successives qui ont inégalement marqué les différentes régions du pays […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-societe-et-cultures/#i_50984

KURDES

  • Écrit par 
  • Thomas BOIS, 
  • Hamit BOZARSLAN, 
  • Christiane MORE, 
  • Éric ROULEAU
  •  • 16 400 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La politique antikurde de Reza shāh »  : […] Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le général Reza khan – d'abord ministre de la Guerre, ensuite chah d'Iran et fondateur de la dynastie des Pahlavi – s'applique à renforcer le pouvoir central en brisant celui des chefs de tribus kurdes. Traditionnellement, les peuples qui forment l'empire persan vivent en bonne entente. Les Kurdes en particulier, considérés comme d'origine iranienne, n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurdes/#i_50984

OURMIA LAC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 472 mots

Situé dans le nord-ouest de l'Iran, l'Ourmia est le plus grand lac du Moyen-Orient, avec une surface qui oscille entre 5 200 et 6 000 kilomètres carrés. Comme la mer Morte, il est extrêmement salé. Depuis 1967, il est classé zone humide protégée, et l'Iran s'emploie à préserver et à développer sa faune et sa flore. L'Ourmia se déploie au fond d'une vaste dépression de l' Azerbaïdjan iranien, à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-ourmia/#i_50984

TABRĪZ

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 448 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu de la province iranienne de l'Azerbaïdjan oriental (45 650 km 2  ; 3 603 456 habitants lors du recensement de 2006), Tabrīz se trouve au carrefour des routes et des voies ferrées reliant le plateau iranien à la mer Noire et aux pays du Caucase. Dans le long couloir orienté du sud-est au nord-ouest de la vallée de l'Adji Tchay, entre les édifices volcaniques et mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabriz/#i_50984

Pour citer l’article

Xavier de PLANHOL, « AZERBAÏDJAN IRANIEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/azerbaidjan-iranien/