ASPHALTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pétroles très lourds, visqueux ou solides, les asphaltes naturels sont généralement contenus dans des roches appelées sables (ou calcaires) asphaltiques ou bitumineux. L'origine la plus fréquente de ces dépôts est un pétrole normal qui s'est formé de façon classique par dégradation thermique du kérogène contenu dans une roche mère et par migration hors de celle-ci vers un réservoir poreux, où il a subi une dégradation chimique et biochimique, liée à l'invasion du réservoir par les eaux météoriques. Cette situation peut résulter d'une migration sur le flanc d'un bassin jusqu'aux affleurements du réservoir, ou d'un événement géologique (érosion, faille) qui met un gisement de pétrole déjà constitué en communication avec la surface. Les eaux météoriques qui s'infiltrent dans les couches à partir de la surface sont chargées d'oxygène dissous et permettent à des bactéries aérobies de dégrader sélectivement les constituants du pétrole, tels que les alcanes, certains cyclanes et les aromatiques de bas poids moléculaire. Les constituants lourds du pétrole, résines et asphaltènes, ne sont pas dégradés. Un lessivage des constituants légers par les eaux et une altération proprement chimique peuvent également se produire. Le résultat de ces actions est de changer un pétrole normal et fluide en un produit lourd, visqueux, le plus souvent riche en soufre, azote et métaux (Ni, V).

On distingue souvent par leur densité et leur viscosité des huiles lourdes (au-delà de 0,93 g/cm3 et 100 mPa . s) et des huiles extra-lourdes ou asphaltes (au-delà de 1 g/cm3 et 10 000 mPa . s). Dans ce dernier cas, le produit n'a aucune mobilité et ne peut pas être exploité par les procédés conventionnels d'exploitation du pétrole. Il faut alors recourir soit à une technique minière, telle que l'exploitation en carrière et le traitement dans des fours par l'eau ou la vapeur, soit à des procédés de récupération par puits en injectant dans la couche de la vapeur d'eau surchauffée, destinée à abaisser la viscosité de l'asphalte. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : président de la Commission nationale d'évaluation des recherches sur la gestion des déchets nucléaires, directeur général honoraire de l'Institut français du pétrole

Classification


Autres références

«  ASPHALTES  » est également traité dans :

BITUME

  • Écrit par 
  • Bernard TISSOT
  •  • 1 168 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Composition et classification »  : […] en masse, à l'état libre ; des suintements superficiels d'asphalte sont exploités aux États-Unis, au Mexique, en Israël, au Venezuela, à la Trinité (lac d'asphalte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bitume/#i_11267

HYDROCARBURES NON CONVENTIONNELS

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 448 mots

les huiles lourdes et les asphaltes, qui sont des pétroles très visqueux, partiellement dégradés et oxydés (notamment par des bactéries), renfermés dans des roches magasins superficielles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrocarbures-non-conventionnels/#i_11267

NUCLÉAIRE - Applications civiles

  • Écrit par 
  • Pierre BACHER
  •  • 6 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Nucléaire et chaleur »  : […] L'extraction des pétroles « non conventionnels », contenus dans les sables (par exemple, les sables asphaltiques de l'Athabasca, Canada) et les schistes bitumineux (schistes bitumineux du Green River Basin, États-Unis), exige, quant à elle, des quantités très importantes d'énergie dans une gamme de températures moyennes ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-civiles/#i_11267

SOUFRE

  • Écrit par 
  • Fernande CHATAGNER, 
  • René LECLERCQ, 
  • Noël LOZAC'H, 
  • Serge MASSON
  •  • 6 536 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Économie, utilisation et avenir du soufre »  : […] L'addition du soufre à l'asphalte, dans des conditions contrôlées pour éviter un dégagement d'hydrogène sulfuré, améliore les qualités de cet asphalte et permet d'utiliser des agrégats de qualité inférieure. Par ailleurs, les polysulfures améliorent la surface de l'asphalte. On a aussi fabriqué des mousses de soufre qui sont à la fois bon marché et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soufre/#i_11267

Pour citer l’article

Bernard TISSOT, « ASPHALTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/asphaltes/