ARTILLERIE (HISTOIRE DE L')

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'organisation de l'artillerie ; les premiers systèmes (1730-1850)

Jusqu'au début du xviiie siècle, les responsables de l'artillerie, en France le « grand maître », devaient pour les transports et charrois s'adresser à des auxiliaires ou à des civils qui louaient leurs services. Seules quelques charges de commandement ou d'administration étaient attribuées par le roi, en général à des roturiers vite anoblis, car cette arme nouvelle était fort dédaignée par la noblesse : trop de danger et fort peu de gloire.

En 1671, Louis XIV, réunissant encore une fois artillerie et génie, met sur pied le régiment des fusiliers du roi, qui comprenait des compagnies de canonniers, de terrassiers et d'infanterie. Ce n'est qu'un régiment de troupes auxiliaires qui ne doit participer au combat que pour la garde des matériels de campagne, en remplacement des suisses. Treize ans plus tard (1684), il crée un deuxième régiment du même type, le Royal-Bombardier, pour la garde des grosses bouches à feu, généralement réservées à l'investissement des places fortes. En 1720, ces deux régiments, dont le premier avait pris en 1693 le nom de Régiment royal d'artillerie, sont fondus en un seul : le Royal-Artillerie. Le génie est à nouveau séparé de l'artillerie. En 1755, ils seront réunis, une fois de plus, avec la création de la charge de grand maître de l'artillerie et du génie et se sépareront définitivement en 1759 lors d'une réorganisation en 7 brigades, lesquelles seront transformées le 15 août 1765 en 7 régiments stationnés à La Fère, Metz, Strasbourg, Besançon, Auxonne, Grenoble et Tours.

Parallèlement, Colbert avait créé en 1680 un corps d'officiers d'artillerie de marine et des compagnies d'apprentis canonniers commandées par des officiers de vaisseau. En 1692 apparaît le corps unique de l'artillerie de marine qui se verra confier la défense des côtes, en 1739, et, en 1761, la mise en œuvre de l'artillerie aux colonies.

Cette organisation de l'artillerie n'a pu être menée à bien qu'avec l'apparition des systèmes d'artillerie. Dans de tels systèmes [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages



Médias de l’article

Premiers canons

Premiers canons
Crédits : British Library/ AKG

photographie

Canon conçu et fabriqué par la société Krupp

Canon conçu et fabriqué par la société Krupp
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

Première Guerre mondiale, 1914-1918

Première Guerre mondiale, 1914-1918
Crédits : National Archives

vidéo

Bataille de la Somme

Bataille de la Somme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article





Écrit par :

  • : colonel, ancien élève de l'École polytechnique, professeur à l'École supérieure de guerre

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

4-23 avril 2006 • Israël - Autorité palestinienne • Suspension des aides européenne et américaine au gouvernement palestinien.

transitant par l'O.N.U. et les organisations non gouvernementales est maintenue. Cette position sera entérinée le 10 par les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Cinq. Le 9, le gouvernement israélien annonce son intention de poursuivre ses tirs d'artillerie et ses raids aériens sur la bande [...] Lire la suite

Pour citer l’article

M. SCHMAUTZ, « ARTILLERIE (HISTOIRE DE L') », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-histoire-de-l/