ARTILLERIE (HISTOIRE DE L')

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Premiers canons

Premiers canons
Crédits : British Library/ AKG

photographie

Canon conçu et fabriqué par la société Krupp

Canon conçu et fabriqué par la société Krupp
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

Première Guerre mondiale, 1914-1918

Première Guerre mondiale, 1914-1918
Crédits : National Archives

vidéo

Bataille de la Somme

Bataille de la Somme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Le mot « artillerie » apparaît avec Joinville au xiiie siècle pour désigner l'ensemble des engins de guerre. Il vient sans doute du vieux français artillier (garnir d'engins), par altération du mot art ou, peut-être, plus anciennement encore, du mot atilier, ou atillier, signifiant parer, ornementer.

L'arme de l'artillerie est le projectile.

En ce domaine, seuls comptent les effets obtenus sur l'ennemi, quels que soient les moyens utilisés pour porter, à l'endroit voulu, le dispositif efficace.

Il n'est donc pas étonnant que l'artillerie qui gardera la responsabilité des trajectoires ait été à l'origine de modes d'action qui, soit se sépareront d'elle (armes à feu en général, sapes du génie, canons d'assaut devenant chars de combat, engins d'observation lointaine, aérostation ou aviation militaire), soit lui resteront plus ou moins rattachés (artillerie navale, artillerie de côte, artillerie antiaérienne, artillerie antichar, artillerie de montagne, artillerie parachutée).

L'histoire de l'artillerie, depuis les armes de jet des Anciens et du Moyen Âge, retrace cet effort vers la puissance des projectiles nécessairement jointe à une recherche de précision des tirs, à une amélioration des matériels de lancement pour la portée, le débit et la mobilité, ainsi qu'à une organisation des moyens de ravitaillement capable d'amener jusque vers les positions des tonnages considérables de munitions. L'explosif nucléaire marque un saut brutal dans cette évolution sans introduire pourtant une réelle discontinuité. Il en est de même de la fusée qui prit place au côté du canon à longue portée au moment où la bombe qu'elle transporte a atteint un rayon d'efficacité compensant la relative imprécision du tir.

Ces perfectionnements de l'ensemble « munitions et moyens de lancement » permettent de réaliser l'effet de masse toujours recherché dans l'emploi de l'artillerie : arme des feux puissants, profonds et permanents. Mais ces qualités ne seront véritablement acquises qu'avec un environnement d'accessoires aux techniques poussées : radiosondage, tes [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : colonel, ancien élève de l'École polytechnique, professeur à l'École supérieure de guerre

Classification

Voir aussi

ACIER technologie    ARMES ANTICHARS    ARMÉE histoire    ARMES À FEU    BALLE armement    SYSTÈME DE BANGE (1877) art militaire    BOMBE    BOULET    CALIBRE    CANON armement    COULEUVRINE    DÉFENSE ANTIAÉRIENNE (D.C.A.)    FREIN DE TIR    FUSÉE artillerie    GARGOUSSE    OBUS    POINTAGE    POUDRES    TIR art militaire    TRAJECTOIRE    TRÉBUCHET    TUBE armement    SYLVAIN CHARLES VALÉE

Pour citer l’article

M. SCHMAUTZ, « ARTILLERIE (HISTOIRE DE L') », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-histoire-de-l/