KORNBERG ARTHUR (1918-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biochimiste américain. Né le 3 mars 1918 à New York, Kornberg fait ses études au City College de New York et à l'université de Rochester (1941). Chef de la section d'enzymologie et métabolisme au National Health Institute de Bethesda (Maryland, 1947-1953), Kornberg est professeur de microbiologie à l'université de Saint Louis (1953-1957) avant de rejoindre l'université Stanford (Californie), où il dirige l'enseignement et le département de biochimie (1959).

Dès 1955, Kornberg se penche sur la synthèse de l'acide désoxyribonucléique (ADN), molécule de l'hérédité contenue dans les chromosomes. À partir d'une bactérie, Escherichia coli, il parvient, le premier, à isoler et purifier l'enzyme qui catalyse la formation de l'ADN à partir des désoxyribonucléotides (1958) : cette première enzyme est baptisée ADN polymérase I. Kornberg et son groupe montrent que la réaction de condensation opérée par l'ADN polymérase I est de type semi-conservatif, car elle nécessite un fragment d'ADN préformé servant d'amorce et de matrice à l'enzyme. Cette propriété réactionnelle est en fait générale aux acides nucléiques, comme le montrera le travail simultané et indépendant de Severo Ochoa sur la formation des acides ribonucléotidiques (ARN). Le prix Nobel de physiologie ou médecine de 1959 distingue A. Kornberg et S. Ochoa pour la découverte des mécanismes de la synthèse de l'ADN et de l'ARN.

Les travaux de Kornberg sur l'ADN polymérase I sont à l'origine d'une multitude de recherches sur la machinerie enzymatique de la duplication de l'ADN. D'autres polymérases plus performantes ont été découvertes depuis lors et des techniques de synthèse automatisées, telles que la P.C.R. (polymerase chain reaction) ont pu voir le jour. Aujourd'hui, un gène de séquence prédéfinie peut théoriquement être multiplié à l'infini.

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  KORNBERG ARTHUR (1918-2007)  » est également traité dans :

OCHOA SEVERO (1905-1993)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 348 mots

Le prix Nobel de médecine lui est décerné le 15 octobre 1959, ainsi qu'au professeur Arthur Kornberg, « [...] pour leurs découvertes sur la synthèse des acides ribonucléique et désoxyribonucléique [...] » (ARN et ADN). Ochoa et Grumberg-Manago isolent, en effet, en 1955 la polynucléotide phosphorylase, première enzyme connue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/severo-ochoa/#i_580

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « KORNBERG ARTHUR - (1918-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-kornberg/