WARSHEL ARIEH (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biochimiste israélo-américain, Prix Nobel de chimie en 2013, Arieh Warshel naît dans le kibboutz de Sdé-Nahum en Palestine (alors sous mandat britannique) le 20 novembre 1940. Après des études supérieures au Technion d’Haïfa, il prépare son doctorat en chimie-physique à l’institut Weizmann de Rehovot (Israël) sous la direction du professeur Schneior Lifson (1914-2002). Après avoir participé à la guerre de Six Jours (1967) avec le grade de capitaine, il soutient sa thèse en 1969 et y développe de nouvelles méthodes de calcul des propriétés physiques des molécules d’alcane (les hydrocarbures saturés constitués d’atomes de carbone et d’hydrogène).

Après deux années de séjour postdoctoral au département de chimie de Harvard (États-Unis), il partage son temps entre l’institut Weizmann et le laboratoire de biologie moléculaire à Cambridge (Royaume-Uni). En collaboration avec Martin Karplus, il parvient à calculer les surfaces potentielles des molécules conjuguées dans leur état fondamental ou excité. Il oriente ensuite ses recherches vers la biochimie théorique et les calculs assistés par ordinateur des réactions enzymatiques et résout, en 1975, avec Michael Levitt la simulation numérique du repliement des protéines, le processus qui assure la fonctionnalité des protéines.

Arieh Warshel

Arieh Warshel

photographie

L'Israélo-Américain Arieh Warshel a partagé avec l'Austro-Américain Martin Karplus et l'Américano-Israélo-Britannique Michael Levitt le prix Nobel de chimie 2013 « pour le développement de modèles multi-échelle pour les systèmes chimiques complexes ». 

Crédits : D.R.

Afficher

À partir de 1976, Warshel enseigne à l’université de Californie du Sud à Los Angeles où il est nommé professeur en 1984. Avec ses collaborateurs, il développe des logiciels spécialisés (appelés Molaris, Polaris et Enzymix), dédiés à la simulation des réactions chimiques avec des macromolécules, des protéines ou des enzymes en solution. Le livre qu’il publie en 1991 sous le titre Computer Simulation of Chemical Reactions in Enzymes and Solutions sert de référence à toute la communauté des biochimistes théoriciens. Le prix Nobel qu’il partage en 2013 avec Karplus et Levitt, couronne sa brillante carrière de chercheur.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  WARSHEL ARIEH (1940- )  » est également traité dans :

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2013

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 397 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie récompense en 2013 trois théoriciens experts de la simulation numérique des réactions chimiques. L'Austro-Américain Martin Karplus (né le 15 mars 1930 à Vienne en Autriche) est professeur émérite à l'université Harvard et directeur du laboratoire de chimie-biophysique de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (I.S.I.S.) à Strasbourg ; l'Américano-Israélo- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2013/#i_55372

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « WARSHEL ARIEH (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arieh-warshel/