PRIX NOBEL DE CHIMIE 2013

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Martin Karplus

Martin Karplus
Crédits : CJ Gunther/ epa/ Corbis

photographie

Michael Levitt

Michael Levitt
Crédits : J. Mabanglo/ epa/ Corbis

photographie

Arieh Warshel

Arieh Warshel
Crédits : D.R.

photographie


Le prix Nobel de chimie récompense en 2013 trois théoriciens experts de la simulation numérique des réactions chimiques. L'Austro-Américain Martin Karplus (né le 15 mars 1930 à Vienne en Autriche) est professeur émérite à l'université Harvard et directeur du laboratoire de chimie-biophysique de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (I.S.I.S.) à Strasbourg ; l'Américano-Israélo-Britannique Michael Levitt (né le 9 mai 1947 à Pretoria en Afrique du Sud), spécialiste de chimie numérique, enseigne à la faculté de médecine de l'université Stanford en Californie ; l'Israélo-Américain Arieh Warshel (né le 20 novembre 1940 au Kibbutz Sde-Nahum en Israël) est professeur à l'université Southern California à Los Angeles. Tous les trois ont été des pionniers dans les années 1970 de la modélisation « multi-échelle » des systèmes chimiques complexes, une méthode originale qui conjugue de façon efficace les équations quantiques décrivant les phénomènes élémentaires et les lois dynamiques classiques régissant les comportements des quantités macroscopiques de matière. Les trois chercheurs sont ainsi récompensés « pour le développement de modèles multi-échelle pour les systèmes chimiques complexes ».

Martin Karplus

Martin Karplus

photographie

L'Austro-Américain Martin Karplus a partagé avec l'Israélo-Américain Arieh Warshel et l'Américano-Israélo-Britannique Michael Levitt le prix Nobel de chimie 2013 « pour le développement de modèles multi-échelle pour les systèmes chimiques complexes ». 

Crédits : CJ Gunther/ epa/ Corbis

Afficher

Michael Levitt

Michael Levitt

photographie

L'Américano-Israélo-Britannique Michael Levitt a partagé avec l'Israélo-Américain Arieh Warshel et l'Austro-Américain Martin Karplus le prix Nobel de chimie 2013 « pour le développement de modèles multi-échelle pour les systèmes chimiques complexes ». 

Crédits : J. Mabanglo/ epa/ Corbis

Afficher

Arieh Warshel

Arieh Warshel

photographie

L'Israélo-Américain Arieh Warshel a partagé avec l'Austro-Américain Martin Karplus et l'Américano-Israélo-Britannique Michael Levitt le prix Nobel de chimie 2013 « pour le développement de modèles multi-échelle pour les systèmes chimiques complexes ». 

Crédits : D.R.

Afficher

Spécialiste de chimie physique, Karplus est reconnu dès ses premiers travaux pour des contributions importantes à l'utilisation de la résonance magnétique nucléaire (R.M.N.) en imagerie médicale. La plupart de ses travaux ultérieurs concernent la compréhension de la structure électronique, de la géométrie et de la dynamique des molécules d'intérêt biologique. Avec ses collaborateurs à Harvard, il a développé un logiciel appelé Charmm (pour Chemistry at Harvard Macromolecular Mechanics), utilisé couramment par les biochimistes théoriciens. Levitt et Warshel ont réalisé ensemble en 1976 la première simulation informatique d'une réaction enzymatique. Ils ont publié les premiers logiciels permettant le calcul de la dynamique moléculaire de l'ADN et des protéines. À la frontière entre chimie, physique et biologie, les travaux de Karplus, Levitt et Warshel démontrent l'intérêt de l'utilisation intelligente de l'outil informatique dans l'analyse des systèmes complexes.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « PRIX NOBEL DE CHIMIE 2013 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2013/