LEVITT MICHAEL (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biophysicien et chimiste américano-israélo-britannique, Prix Nobel de chimie en 2013, Michael Levitt naît à Pretoria (Afrique du Sud) le 9 mai 1947. Après des études supérieures en physique au King’s College de l’université de Londres, il prépare son doctorat en biophysique au laboratoire de biologie moléculaire de l’université de Cambridge (Royaume-Uni) et soutient sa thèse en 1972 sur l’analyse des différentes conformations que peuvent adopter les protéines. Pendant les années suivantes, Levitt partage son temps entre Cambridge, l’institut Weizmann à Rehovot (Israël) et l’institut de sciences biologiques de La Jolla en Californie (États-Unis). En 1987, il est nommé professeur de biologie structurelle à la faculté de médecine de l’université Stanford en Californie. Il y dirige le département de biologie structurelle de 1993 à 2004.

Michael Levitt

Michael Levitt

photographie

L'Américano-Israélo-Britannique Michael Levitt a partagé avec l'Israélo-Américain Arieh Warshel et l'Austro-Américain Martin Karplus le prix Nobel de chimie 2013 « pour le développement de modèles multi-échelle pour les systèmes chimiques complexes ». 

Crédits : J. Mabanglo/ epa/ Corbis

Afficher

Les recherches de Levitt couvrent différents aspects de la biologie numérique. Il a écrit et fait évoluer de nombreux logiciels qui permettent de réaliser des programmes complexes de modélisation et d’interface graphique dans le but premier de comprendre le repliement des chaînes de polypeptides en protéines de structures originales, notamment en élucidant le rôle des interactions hydrophobiques dans ce processus. Il a également contribué à faire progresser de façon décisive la compréhension des complexes moléculaires de grande taille d’intérêt biomédical, tels que les polymérases de l’ARN, en parvenant à modéliser les forces qui agissent aux diverses échelles du monde physique – du monde quantique des orbitales atomiques au traitement statistique des grands systèmes en passant par les forces classiques électromagnétiques ou gravitationnelles. Ses études concernent les propriétés tant structurelles que dynamiques des objets biologiques, l’ordinateur calculant dans ce cas les trajectoires des divers éléments dans un laps de temps pouvant atteindre la femtoseconde (10-15 s). Le prix Nobel de chimie, qu’il partage en 2013 avec Martin Karplus et Arieh Warshel, couronne ses contributions essentielles au développement de la modélisation multi-échelle des systèmes complexes au confluent de la biophysique, de la chimie et de l’informatique.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  LEVITT MICHAEL (1947- )  » est également traité dans :

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2013

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 397 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie récompense en 2013 trois théoriciens experts de la simulation numérique des réactions chimiques. L'Austro-Américain Martin Karplus (né le 15 mars 1930 à Vienne en Autriche) est professeur émérite à l'université Harvard et directeur du laboratoire de chimie-biophysique de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (I.S.I.S.) à Strasbourg ; l'Américano-Israélo- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2013/#i_55371

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « LEVITT MICHAEL (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-levitt/