SOCIÉTÉ ARCHIPEL DE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Étiré sur plus de 800 kilomètres selon une orientation sud-est/nord-ouest, entre 150 et 180 de latitude sud, 1480 et 1540 de longitude ouest, l’archipel de la Société est composé de quatorze îles. Découvert en 1767 par l’Anglais Samuel Wallis, il doit son nom à James Cook qui, en 1769, constatant leur proximité, relativement à la vacuité de l’océan Pacifique, nota qu’elles formaient entre elles une « société ». Cet archipel est le principal groupe d’îles hautes de la Polynésie française. Il comprend les îles de Tahiti, Moorea, Huahine, Raiatea, Tahaa et Mehetia, et compte également trois presqu’atolls (Bora Bora, Maupiti, Maiao) et cinq atolls (Tupai, Tetiaroa, Motu One, Maupihaa et Manuae). Cette diversité vient du fait qu’il s’agit d’un alignement issu du volcanisme océanique de points chauds. En effet, l’archipel de la Société est le résultat de l’activité de Mehetia, seul volcan actif de la Polynésie française. Le déplacement et la subsidence de la plaque lithosphérique pacifique vers le nord-ouest expliquent que les îles les plus jeunes, outre Mehetia, et les plus hautes (Tahiti et Moorea) sont au sud-est. En allant vers le nord-ouest, les édifices volcaniques sont très érodés et les constructions récifales de plus en plus développées, ceux-là ayant complètement disparu au profit de celles-ci dans le cas des atolls.

Polynésie française [France] : carte administrative

Carte : Polynésie française [France] : carte administrative

Carte administrative de la Polynésie française [France]. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Bora Bora, Polynésie française

Photographie : Bora Bora, Polynésie française

Bora Bora, piton volcanique situé dans les îles de la Société, est entouré d'une vaste couronne de récifs (Polynésie française). 

Crédits : Chad Ehlers/ Photographer's choice/ Getty Images

Afficher

L’archipel de la Société représente plus du tiers des terres émergées de la Polynésie française et concentrait, avec plus de 242 000 habitants, 88 p. 100 de la population de cette collectivité d’outre-mer (COM) au recensement de 2017. Il est administrativement subdivisé entre les îles du Vent, qui regroupent Tahiti, Moorea, Maiao, Mehetia (inhabitée) et Tetiaroa, soit les trois quarts de la population de la COM, et les îles Sous-le-Vent (Huahine, Raiatea, Tahaa, Bora Bora, Maupiti et quatre atolls très peu habités) qui totalisent un peu plus de 35 000 habitants et dont le chef-lieu est Uturoa, sur l’île de Raiatea.

Sur l’île de Tahiti (189 500 habitants en 2017, soit plus des deux tiers de la population de la Polynésie française), Papeete est la capitale de la COM et son agglomération tend à s’étaler avec une périurbanisation qui gagne l’ensemble de la frange côtière tahitienne, spécialement sur la côte ouest. L’île de Moorea, à 20 kilomètres à l’ouest de Tahiti, devient partiellement une banlieue de Papeete, avec la mise en place de navettes maritimes rapides entre les deux îles, ce qui explique la forte augmentation de sa population (5 600 habitants en 1977, 17 800 en 2017) combinée à sa mise en tourisme. C’est aussi cette dernière qui est à l’origine de la croissance démographique très forte de Bora Bora, dont la population a presque quintuplé entre 1971 et 2017, passant de 2 215 à 10 605 habitants.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Polynésie française [France] : carte administrative

Polynésie française [France] : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bora Bora, Polynésie française

Bora Bora, Polynésie française
Crédits : Chad Ehlers/ Photographer's choice/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de géographie, professeur des Universités, université Côte d'Azur

Classification

Autres références

«  SOCIÉTÉ ARCHIPEL DE LA  » est également traité dans :

AHU (Polynésie)

  • Écrit par 
  • Hélène GUIOT
  •  • 198 mots

Au cours du ii e  siècle de notre ère, les navigateurs qui colonisèrent la Polynésie orientale arrivèrent de l'ouest avec, dans leur bagage culturel, l' ahu qui existait depuis le ii e  siècle avant notre ère. Ce terme désignait le tertre de terre ou de pierre, fondation de la maison, dans lequel était enseveli le corps des défunts, ce qui lui conférait un caractère sacré. En Polynésie orientale, […] Lire la suite

MARAE

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 631 mots

Les termes marae , malae ou me'ae désignent en Polynésie un espace réservé aux activités de la hiérarchie sociale : réunions, intronisation des chefs, repas cérémoniels... Dans certaines îles, on y établissait la maison du chef ; ailleurs, celle des ancêtres ou des dieux. Cet espace, soigneusement entretenu, était ou non distinct de la place de danse et plus ou moins tabou. Des pierres y étaient […] Lire la suite

MAUPITI

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 355 mots
  •  • 1 média

Une des îles Sous-le-Vent en Polynésie française, Maupiti est située à un peu moins de 50 kilomètres à l'ouest de Bora Bora, par 16 0  26′ de latitude sud et 154 0  32′ de longitude ouest. Elle est peu étendue (environ 25 km 2 ) et les restes du volcan qui constitue sa charpente ne dépassent pas 213 mètres d'altitude. Elle est entourée d'un vaste lagon que cerne un récif corallien. Une seule passe […] Lire la suite

OCÉANIE - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel RABINOVITCH
  •  • 11 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le domaine océanique proprement dit »  : […] L' alignement Hawaii-Emperor , le plus septentrional des alignements du Pacifique, présente une chaîne continue d'îles, récifales dans les eaux chaudes du Sud, non récifales dans les eaux froides du Nord. Il comprend les îles Hawaii, les atolls et haut-fonds du groupe des îles Midway ainsi que les guyots et les reliefs sous-marins qui le prolongent vers le nord-ouest. Cette dorsale basaltique s' […] Lire la suite

OCÉANIE - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 539 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Les types d'îles »  : […] Les îles du Pacifique s'individualisent d'abord par leur taille. Si on laisse de côté l'Australie, véritable continent presque aussi grand que l'Europe, on peut les classer en trois catégories selon leur superficie : – Les très grandes îles sont au nombre de trois : la Nouvelle-Guinée (771 900 km 2 ), beaucoup plus étendue que la France, et les deux grandes îles de la Nouvelle-Zélande, dont la […] Lire la suite

OCÉANIE - Géographie humaine

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 8 727 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  L'essor du transport aérien et le rôle croissant du tourisme »  : […] L'isolement des îles né de leur dispersion dans les immensités du Grand Océan est aujourd'hui considérablement réduit par le développement de l'aviation, et notamment de l'aviation à réaction, avec d'abord la génération des Boeing 707 au tout début des années 1960, puis celle des Jumbo-Jet (Boeing 747, DC 10) dans les années 1970. Certes, l'allongement des rayons d'action permet la traversée du Pa […] Lire la suite

OCÉANIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le partage du Pacifique »  : […] Sur le plan politique, la première conséquence de l'arrivée des Européens a sûrement été l'unification des îles ou archipels partagés jusque-là entre des chefs ou roitelets rivaux traditionnellement en guerre les uns avec les autres. C'est en général le chef le plus habile à tirer parti des techniques militaires européennes, le plus adroit pour s'assurer le concours de « conseillers » européens, v […] Lire la suite

POLYNÉSIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 4 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un monde insulaire »  : […] Si l’on superpose la carte de la Polynésie française à celle de l’Europe en plaçant Tahiti sur Paris, les îles Marquises se trouvent à proximité de Stockholm, l’archipel des Australes s’étire du Pays basque à la Sicile, les Tuamotu-Gambier du Suffolk à la Roumanie et l’archipel de la Société se termine au large de la Bretagne. Une telle dispersion explique que la Polynésie française dispose d’une […] Lire la suite

Les derniers événements

4 mars 2021 France. Accord sur la reprise de l'usine Vale en Nouvelle-Calédonie.

l’archipel. Le nouvel accord octroie 51 % des parts à un « pôle calédonien » constitué par la Société de participation minière du Sud calédonien, des salariés et la population locale. Une compagnie financière constituée de l’équipe managériale et d’un fonds d’investissement australien doit en contrôler 30 %, et Trafigura 19 %. L’accord prévoit le retour […] Lire la suite

21 avril - 5 mai 1998 France. Conclusion de l'accord sur l'avenir de la Nouvelle-Calédonie

l'archipel prévues par les accords de Matignon. Il souhaitait pour cela que la Société minière du Sud-Pacifique soit autorisée, en association avec le groupe canadien Falconbridge, à exploiter une usine de traitement du nickel dans la province du Nord, gérée par les indépendantistes, en concurrence avec l'usine du groupe public Eramet, établie dans […] Lire la suite

1er-31 mai 1982 Argentine – Royaume-Uni. Transformation du conflit des Malouines en guerre ouverte

société anglo-britannique Shell est principalement concernée. Le 20, Javier Peréz de Cuellar reconnaît que sa mission de bons offices a échoué. Le 21, les troupes britanniques réussissent à débarquer dans l'île Malouine orientale, à San Carlos, malgré les interventions répétées de l'aviation argentine. Le 24, huit des dix membres de la C.E.E. reconduisent […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Christophe GAY, « SOCIÉTÉ ARCHIPEL DE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/archipel-de-la-societe/