WALLIS SAMUEL (1728-1795)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 19 juin 1767, au cours d'un voyage autour du monde entrepris à la recherche du continent austral, le navire Dolphin, venant du détroit de Magellan, commandé par l'Anglais Samuel Wallis, toucha l'île d'Otaheite (Tahiti) par le sud-est. Le Dolphin fut assailli par un grand nombre de pirogues dont la première arborait en signe d'amitié un plant de bananier. Tandis que les Tahitiens montaient à bord, recevaient couteaux et clous en échange de bananes, de noix de coco, de fruits de l'arbre à pain et de cochons, des embarcations étaient envoyées à terre pour chercher de l'eau douce et du bois de chauffe et pour reconnaître le pays environnant.

Après avoir longé la côte est de Tahiti, Wallis s'arrêta au-delà de la pointe à laquelle Cook devait donner le nom de Vénus, dans la baie de Matavai qu'il appela Port-Royal, tandis qu'il donnait à Tahiti le nom d'île du Roi-George-III. La période de cinq semaines que Wallis passa à Tahiti fut très mouvementée. Les Tahitiens, inquiets de l'attitude des Européens, attaquèrent ceux-ci à coups de pierres ; ils ripostèrent au fusil. Lorsque le lieutenant Furneaux planta le pavillon britannique sur la plage de Matavai, les Tahitiens comprirent son geste et lui déclarèrent la guerre. Leur flotte de trois cents pirogues ayant été finalement détruite ou dispersée au canon, ils demandèrent la paix en faisant une offrande de conciliation qui fut acceptée. À cette occasion, Wallis fit connaissance avec celle qu'il appela la « reine » Purea et qui était, avec son mari, le personnage le plus puissant de l'île. L'avenir de Tahiti, réalités et mythe, était contenu virtuellement dans cette visite : la vie paradisiaque des îles et les mœurs idylliques des habitants, leur avidité de nouveautés techniques, le rôle déterminant des armes à feu, l'intervention des Européens et les incompréhensions réciproques qui devaient amener la ruine de l'ancienne structure sociale polynésienne.

Découverte de Tahiti

Découverte de Tahiti

photographie

Gravure représentant des habitants d'Otaheite (Tahiti) attaquant le capitaine Samuel Wallis, lors de sa découverte de l'île en 1767. 

Crédits : Getty

Afficher

La même année, Samuel Wallis découvrit au nord-est des îles Fidji un archipel auquel fut donné son nom, l'archipel de Wallis-et-Futuna.

Constamment malade au cours du voyage, Wallis regagna la Grande-Bretagne. En 1780, il fut nommé commissaire de la marine et mourut à Londres quinze ans plus tard.

—  Claude ROBINEAU

Écrit par :

  • : directeur de recherche à l'O.R.S.T.O.M., chercheur au centre O.R.S.T.O.M. de Papeete

Classification


Autres références

«  WALLIS SAMUEL (1728-1795)  » est également traité dans :

BOUGAINVILLE À TAHITI

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Le 5 décembre 1766, Bougainville partait de Brest à bord de la frégate La Boudeuse pour effectuer ce qui allait devenir le quatorzième voyage autour du monde, le premier réalisé de façon officielle et scientifique par un Français. Au-delà du relevé précis des côtes auxquelles il aborda, Bougainville dut sa célébrité au séjour de La Boudeuse à Tah […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bougainville-a-tahiti/#i_45508

GRANDES EXPÉDITIONS SCIENTIFIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 785 mots

1756 Dans son Histoire des navigations aux terres australes , le président du parlement de Dijon Charles de Brosses engage les souverains à lancer de nouveaux voyages de découverte avec des spécialistes scientifiques (un cartographe, un naturaliste, un astronome) et prône des relations pacifiques avec les indigènes. Il influence le Français Louis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-expeditions-scientifiques-reperes-chronologiques/#i_45508

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 277 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les grandes découvertes de la seconde moitié du XVIIIe siècle »  : […] Finalement, à l'aube de la seconde moitié du xviii e  siècle, les connaissances accumulées par les Européens sur le Pacifique restaient modestes et incertaines. L'imprécision des observations empêchait toute localisation précise sur les cartes des îles et archipels aperçus jusque-là et les difficultés de navigation liées à l'immensité du Grand Océa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-pacifique/#i_45508

POLYNÉSIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DOUMENGE
  •  • 11 157 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Les premiers contacts avec le monde des Européens : de la découverte au protectorat (1767-1842) »  : […] C'est dans un contexte très sacralisé, d'une population socialement très hiérarchisée mais économiquement peu diversifiée (horticulture du taro et du bananier, préparation du fruit de l'arbre à pain et de la noix de coco, élevage du cochon et diverses formes de pêche au filet végétal ou à la ligne), que les navigateurs européens firent irruption. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polynesie-francaise/#i_45508

Pour citer l’article

Claude ROBINEAU, « WALLIS SAMUEL - (1728-1795) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-wallis/