FENOSA APEL.LES (1899-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Barcelone en 1899 d'une famille paysanne originaire du sud de la Catalogne, Fenosa fut baptisé du prénom d'Apel.les en hommage au poète Mestres que son père admirait. L'activité de ce dernier, ferblantier puis gérant d'une petite verrerie, éveilla très tôt l'intérêt du jeune garçon pour la manipulation des matériaux. À treize ans, Fenosa affirmait déjà son intention de devenir artiste, aspirant à une sorte de sculpture si pure que la contempler suffirait à changer le monde.

C'est dans l'atelier du sculpteur Casanovas que Fenosa fit son apprentissage à Barcelone dès 1916. De cette époque datent sa rencontre avec Manolo, dont il fut très proche, ainsi que celle d'Antonio Gaudí, père de l'architecture catalane, dont l'invention et le dynamisme créateur le fascinaient. Mais les vrais débuts de sa carrière artistique remontent au temps de son exil à Paris, où il émigra une première fois de 1921 à 1929 après s'être déclaré objecteur de conscience, en républicain convaincu qu'il était. Fenosa noua de nombreuses relations avec le milieu essentiellement littéraire d'alors. En 1924, Max Jacob préfaça le catalogue de sa première exposition personnelle à la galerie Percier, et Jules Supervielle, qui a laissé un très beau texte à son propos, acquit une de ses œuvres.

De retour dans son pays, Fenosa participa activement à défendre la place de l'artiste dans la nouvelle société qui semblait se dessiner parce que, pour lui, agir, c'était prier ensemble. Peu à peu, sa réputation grandit en Espagne et il fut désigné pour représenter son pays à la biennale de Venise en 1936. Mais, très vite, sa volonté d'engagement se heurta aux événements et il dut émigrer de nouveau en 1939, rejoignant une seconde fois la France pour s'y installer définitivement.

Établi à Paris, Fenosa reprit contact avec tous ses amis, et dans la discrétion de son atelier put s'adonner pleinement à l'exercice de son art. De ce moment, il engagea son œuvre propre et, sans se laisser [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Philippe PIGUET, « FENOSA APEL.LES - (1899-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apel-les-fenosa/