CULIOLI ANTOINE (1924-2018)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Linguiste français, Antoine Culioli est né le 4 septembre 1924 à Marseille. Après avoir intégré l’École normale supérieure en 1944, il obtient l’agrégation d’anglais en 1948. Titulaire d’un doctorat d’État consacré à l’étude du subjonctif et de la coordination en moyen anglais, il est nommé en 1960 professeur à la Faculté des lettres de Paris (Sorbonne), puis participe en 1970 à la fondation de l’université pluridisciplinaire ParisVII où il devient directeur de l’institut d’anglais avant de fonder, en 1972, le département de recherches linguistiques, devenu quelques années plus tard le Laboratoire de linguistique formelle. Membre élu de diverses instances universitaires et du CNRS, chargé de nombreuses missions hors de France, il reçoit le titre de docteur honoris causa des universités de Lausanne et d’Athènes. Il meurt le 9 février 2018 à Paris.

Véritable précurseur dans le domaine des sciences cognitives, Antoine Culioli conçoit le langage comme « un système ouvert ». Il développe dès les années 1960 des collaborations avec des représentants des mathématiques et de la logique (Jean-Blaise Grize), de la psychologie (François Bresson) et de la psychanalyse (Jean Laplanche).

Le programme de recherche linguistique qu’il dessine se signale par l’importance accordée à la réflexion épistémologique, ainsi que par son originalité. En effet, il se démarque aussi bien de la linguistique structurale que de la grammaire générative formulée par Noam Chomsky.

L’objet d’étude – défini comme l’activité de langage appréhendée à travers la diversité des langues et des textes – n’étant pas directement observable, le travail du linguiste consiste, selon Culioli, à dégager des « observables » (construits théoriques) sur la base de descriptions minutieuses de langues diverses, afin de pouvoir ensuite identifier des invariants et élaborer un système de représentation métalinguistique. Cette approche se situe aux antipodes des travaux empiriques sur corpus : ici, c’est à partir des traces laissées dans les textes par les agencements de « [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CULIOLI ANTOINE (1924-2018)  » est également traité dans :

NORME ET USAGE (linguistique)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 201 mots

Dans le chapitre « Norme et description »  : […] de grammaticalité et d'acceptabilité sémantique, qui sont souvent davantage affaire de degrés plutôt que de « tout ou rien ». D'où l'idée avancée par certains linguistes, comme Antoine Culioli, qu'il existerait des grammaires subjectives, c'est-à-dire une diversité de systèmes de règles et de pondérations, selon les sujets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norme-et-usage/#i_85748

Pour citer l’article

Catherine FUCHS, « CULIOLI ANTOINE - (1924-2018) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-culioli/