ANSCHLUSS (1938)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parvenu au pouvoir en Allemagne en janvier 1933, Hitler, au nom du pangermanisme, souhaite le rattachement (Anschluss) de l'Autriche au IIIe Reich. En juillet 1934, il soutient ainsi une tentative de coup d'État menée par les nazis autrichiens. Le chancelier autrichien Dollfuss est assassiné, mais le coup d'État échoue, notamment grâce à l'action de Mussolini, qui masse des troupes sur le Brenner. Quatre ans plus tard, alors que l'axe Rome-Berlin a été constitué, le nouveau chancelier autrichien, Kurt von Schuschnigg, ne bénéficie plus de cet appui lorsque Hitler, le 11 mars 1938, exige sa démission. Conscient des ambitions affichées par les nazis, von Schuschnigg voulait en effet organiser un plébiscite sur le maintien de l'indépendance autrichienne. Privé de tout appui britannique ou français, le chancelier autrichien démissionne. Le lendemain, la Wehrmacht pénètre en Autriche. L'Anschluss est proclamé le 13 mars, dans l'indifférence internationale. Un plébiscite est alors organisé par Hitler : le 10 avril 1938, Autrichiens et Allemands, soumis à de fortes pressions, se prononcent à 99,75 p. 100 pour l'annexion. L'Autriche, devenue Ostmark, marche de l'Est du Reich, est alors mise au pas par les nazis.

Anschluss : Hitler à Vienne, 1938

Anschluss : Hitler à Vienne, 1938

vidéo

Le 11 mars 1938, menacé par Hitler d'une intervention militaire, le chancelier autrichien Schuschnigg a démissionné.Le 12, les troupes allemandes ont pénétré dans l'État fédéral d'Autriche et occupé Vienne. Le 14, Hitler y fait une entrée triomphale.Quatre ans après l'échec du coup de... 

Crédits : Pathé

Afficher

—  Sylvain VENAYRE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification


Autres références

«  ANSCHLUSS (1938)  » est également traité dans :

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'affaire Waldheim  »  : […] L'arrivée au pouvoir du social-démocrate Bruno Kreisky n'a pas permis un débat sur le passé du pays. Il nomme des ministres qui ont été d'anciens nazis, comme Johann Öllinger au ministère de l'Agriculture en 1970, et accepte que le F.P.Ö., alors dirigé par Friedrich Peter, un ancien SS, soutienne son gouvernement minoritaire. En 1979, la diffusion de la série Holocaust par la télévision autrichi […] Lire la suite

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Des années Toscanini aux années noires »  : […] En 1933, au moment où l'Allemagne devient nazie, Salzbourg passe plus que jamais pour le haut lieu de l'universalisme européen. Symboliquement, en dirigeant en 1933 Tristan et Isolde , Bruno Walter intègre dans le camp de l'humanisme la musique de Wagner, revendiquée par les nationalistes allemands. Et, symbole encore plus fort, Arturo Toscanini, qui refuse de diriger dans un Bayreuth nazifié, se […] Lire la suite

SCHUSCHNIGG KURT VON (1897-1977)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

D'une vieille famille de l'aristocratie autrichienne attachée aux traditions catholiques, Kurt von Schuschnigg est avocat à Innsbruck avant de fonder un mouvement nationaliste après la Première Guerre mondiale. Député chrétien-social en 1927, il est ministre de la Justice de 1932 à 1933, puis de l'Instruction publique en 1933. Il succède comme chancelier à Dollfuss quand celui-ci est assassiné par […] Lire la suite

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 940 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'Anschluss »  : […] Les puissances de l'Entente s'étaient opposées, après 1918, au rattachement de l'Autriche à l'Allemagne. Dès son arrivée au pouvoir, Hitler songea à réaliser l'opération. Comme l'Italie et les puissances occidentales adoptèrent une attitude sans équivoque, une première tentative des nationaux-socialistes autrichiens de s'emparer du pouvoir échoua en juillet 1934, et n'aboutit qu'à l'assassinat du […] Lire la suite

WALDHEIM KURT (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Paul PASTEUR
  •  • 901 mots

Kurt Josef Waldheim est né le 21 décembre 1918 à Sankt Andrä-Wördern, en Basse-Autriche. D'origine tchèque, son père, Walter Watzlawik, instituteur puis surintendant des écoles du district de Tulln, a germanisé son nom en Waldheim au lendemain de la Première Guerre mondiale. Le jeune Kurt entre au lycée de l'Abbaye de Klosterneuburg, où il rejoint la Fraternité catholique de Comagène. À la fin de […] Lire la suite

Les derniers événements

23-27 juin 1988 • Vatican - Autriche • Visite controversée du pape Jean-Paul II en Autriche

autrichienne face aux persécutions nazies, mais aussi des protestations qui ont suivi, dans le clergé et chez les fidèles, certaines décisions du Vatican. Reçu officiellement à la Hofburg, Jean-Paul II évoque « la grande épreuve et la cruelle tyrannie » subies par le pays après l'Anschluss. Le 24 [...] Lire la suite

10-13 mars 1988 • Autriche • Cinquantième anniversaire de l'Anschluss

Le 10 débute une série de cérémonies célébrant le cinquantième anniversaire de l'Anschluss (annexion de l'Autriche par l'Allemagne hitlérienne en mars 1938). Kurt Waldheim, chef de l'État, dont les silences quant au sort des déportés pendant la Seconde Guerre mondiale viennent d'être dénoncés [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « ANSCHLUSS (1938) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anschluss/