ANNEAU D'OR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pereïaslavl-Zalesski

Pereïaslavl-Zalesski (« Pereïaslavl au-delà des forêts ») fut fondée par Iouri Dolgorouki sur les rives de la Troubej, qui se jette dans le lac Plechtcheevo. À l'origine, le prince y exerçait son pouvoir ; c'est pourquoi, au centre de la ville, fut élevée une construction princière, l'église de la Transfiguration (1152-1157), dont le style est très proche de celle de Kidekcha. Tombée en 1302 sous le pouvoir de Moscou, Pereïaslavl attira régulièrement l'attention de ses princes, puis des tsars. Ainsi le monastère Goritski, l'un des trois grands établissements situés dans la ville, fut-il fondé par le prince moscovite Ivan Ier Danilovitch Kalita l'Escarcelle, mort en 1340, dont le nom s'explique probablement par le fait que ce prince fut le premier à obtenir des Mongols une certaine indépendance économique (il acquit le droit de récolter par lui-même le tribut que les Russes devaient payer aux Mongols). L'abbatiale de la Dormition du monastère Goritski fut entièrement reconstruite sur le projet de l'architecte de Moscou Karl Blank, en 1757, donnant un très bel exemple du style baroque russe, proche des constructions de Francesco Bartolomeo Rastrelli. Quant au monastère de Saint-Daniel, situé au sud-ouest de Pereïaslavl, le grand-prince Basile III Ivanovitch (1479-1533) y fit construire, en 1530, l'abbatiale de la Trinité pour célébrer la naissance de son fils, le futur premier tsar russe Ivan IV, dit le Terrible (1530-1584). Les travaux furent dirigés par le moine Daniel, parrain de ce dernier. Ivan IV fit bâtir, quant à lui, le troisième grand monastère de Pereïaslavl, celui de Saint-Nicétas, en trois ans seulement (1561-1564). La rapidité extraordinaire de cette construction s'explique par le fait que le tsar envisageait à ce moment d'y transférer le siège de son pouvoir, avant de fixer son choix sur une autre ville à proximité de Moscou, celle d'Alexandrov (qui fait elle aussi partie de l'itinéraire de l'Anneau d'or). On trouve par ailleurs à Pereïaslavl un curieux mu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : chargée de recherche au centre André-Chastel, université de Paris-IV-Sorbonne, docteur en histoire et civilisation de l'École des hautes études en sciences sociales, habilitée à diriger les recherches

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Olga MEDVEDKOVA, « ANNEAU D'OR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anneau-d-or/