ANNE DE FRANCE, dite LA DAME DE BEAUJEU (1462-1522)

Fille aînée de Louis XI et de Charlotte de Savoie, Anne de France fut régente du royaume pendant la minorité de son frère Charles VIII, de 1485 à 1491, avec son mari Pierre de Bourbon, sire de Beaujeu.

Une intelligence politique aiguë, alliée à une grande énergie, la rendit capable de surmonter les difficultés qui menaçaient le royaume, dont la plus redoutable : l'agitation qui se développait parmi les grands, longtemps contenus par la forte autorité de Louis XI. Des concessions furent faites : plusieurs seigneurs, parmi les plus proches du roi, furent éloignés ; de nombreuses terres furent rendues à des nobles hostiles. Les Beaujeu contraignirent les états généraux à accepter leurs exigences tout en leur déniant le droit de contrôler la levée de l'impôt et de tenir leurs assises d'une manière régulière. Ces événements aboutirent à la « Guerre folle » entre la couronne et le duc d'Orléans (le futur Louis XII), assisté de François II de Bretagne, d'Henri VII d'Angleterre et de l'archiduc Maximilien d'Autriche, et qui se termina par une victoire royale.

En 1491, contre l'Autriche et l'Angleterre, les Beaujeu arrangèrent le mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne, préparant ainsi la réunion du duché de Bretagne à la couronne de France, qui sera définitivement consacrée en 1532 ; elle poursuivait ainsi, avec succès, l'œuvre de Louis XI.

Anne, bien que très jeune — elle avait vingt-trois ans à la mort de Louis XI —, fut un excellent administrateur. Quand Pierre de Beaujeu mourut en 1503, Anne continua d'administrer les terres des Bourbons, s'opposant aux empiétements royaux. Sous François Ier, elle prit parti pour son gendre, le connétable de Bourbon, le poussant à s'allier à Charles Quint. Elle lui légua tous ses biens.

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  ANNE DE FRANCE, dite LA DAME DE BEAUJEU (1462-1522)  » est également traité dans :

CHARLES VIII (1470-1498) roi de France (1483-1498)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 427 mots

Fils de Louis XI et de Charlotte de Savoie, Charles devint roi à la mort de son père. Sa sœur, Anne de Beaujeu, chargée de la régence par Louis XI, garda une influence profonde sur le gouvernement après la majorité du roi, proclamée en 1484, mais cela provoqua une rébellion des princes qui soutenaient les revendications du plus proche parent mâle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-viii/#i_3181

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 952 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Aspects positifs et redressement »  : […] revanche, la France s'est agrandie avec l'acquisition du Dauphiné (1349), les dépouilles des États des ducs de Bourgogne (1477), l'héritage du roi René (notamment la Provence, 1481), le rattachement de la Bretagne à la France, rendu possible par le mariage de Charles VIII avec Anne de Bretagne (1491 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-naissance-d-une-nation/#i_3181

LOUIS XI (1423-1483) roi de France (1461-1483)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 2 543 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le roi et l'affermissement de la monarchie »  : […] deux grands seigneurs, Louis, duc d'Orléans, et Pierre de Bourbon, duc de Beaujeu, mariés d'autorité à ses deux filles. Mais, tandis que Louis, marié à Jeanne l'Estropiée, rongeait son frein (c'est le futur Louis XII), Pierre se préparait à exercer avec sa femme Anne la régence et le gouvernement pendant la minorité prévisible du dauphin Charles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xi/#i_3181

Pour citer l’article

« ANNE DE FRANCE, dite LA DAME DE BEAUJEU (1462-1522) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-de-france/