PUTMAN ANDRÉE (1925-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'histoire du design mondial aura été marquée par un trio incomparable constitué par des femmes : Maïmé Arnodin (1916-2003), Denise Fayolle (1923-1995), Andrée Putman (1925-2013). Aucune d'entre elles n'a été formée par une quelconque école d'art. La doyenne est ingénieur de l'École centrale, la seconde a passé une licence de philosophie, tandis que la troisième a obtenu un premier prix d'Harmonie au Conservatoire de Paris. Un très haut niveau de culture donc, bien que marginal, par rapport à celui des créateurs patentés dans le domaine des arts appliqués.

Chacune de ces créatrices va se lancer dans le combat de la beauté contemporaine accessible à tous. Maïmé Arnodin, d'abord directrice du Jardin des Modes, retrouvera Denise Fayolle au Printemps pour prendre en main le bureau de mobilier et d'objets à bon marché dans le cadre de Prisunic : cette expérience sollicitera des designers d'avant-garde tels que Gae Aulenti, Terence Conran ou Marc Held. À chaque fois, Andrée Putman fera partie de l'équipe et elle figurera ensuite dans le groupe Mafia, une agence de conseils en publicité et en produits que ses amies fondent en 1968.

La tentative de Prisunic n'atteindra pas le public souhaité – en cette fin du xxe siècle, le mobilier de « style » du faubourg Saint-Antoine conserve encore toutes ses chances – mais cet échec ne détournera pas Andrée Putman de l'action qu'elle mènera en solitaire en créant, en 1978, le bureau d'études si bien nommé Écart, dont l’anagramme Trace l’avait également séduit.

Née le 23 décembre 1925 à Paris, Andrée Putman est la fille de l'écrivain Joseph Aynard et l'arrière-petite-nièce de Taine. Élevée dans un milieu où les exigences culturelles commençaient dès l'enfance par des visites répétées au Louvre et la fréquentation des concerts, Andrée Putman passe également ses vacances de jeune fille da [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Roger-Henri GUERRAND, « PUTMAN ANDRÉE - (1925-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andree-putman/