LUGUET ANDRÉ (1892-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à la fin du siècle dernier, André Luguet a illustré, tout au long de sa carrière, la souplesse de ces comédiens qui ont su évoluer avec les techniques du cinématographe et adapter leur personnalité à toute une variété d'emplois fonctionnels et typés.

Le sourire narquois, la tranquillité britannique, alliés à une diction phrasée, scandée, mais sans grandiloquence, ont permis à cet éternel « gentleman » de donner un charme bien particulier aux multiples personnages qu'il a incarnés, à l'écran comme à la scène. Ses débuts au cinéma remontent à la Première Guerre mondiale. Il tourne des bandes, témoins du goût de l'époque, mélodrames sublimés (Gloria, La Fiancée morte) ou aventures feuilletonnesques (Les Cinq Gentlemen maudits, 1920).

Il réalisera même un film, Pour régner (1926), mais c'est à l'avènement du parlant que sa carrière de comédien va se dessiner : il rejoint les Français de Hollywood, qui expérimentaient un cinéma plus « physique ». On le retrouve en 1929, au côté de Buster Keaton, dans Buster se marie, sous la direction inattendue de Claude Autant-Lara. Mais c'est avec Jacques Feyder que l'acteur prendra conscience des réelles possibilités du parlant. En tournant deux films avec lui, il découvre la politique des studios Metro Goldwyn Mayer, qui s'efforcent déjà de consolider leur image de marque : ce sont Le Spectre vert puis Si l'Empereur savait ça ! au côté de Françoise Rosay.

Après son expérience américaine, André Luguet tournera en France, avec Anatole Litvak, Cœur de lilas. Il a pour partenaire une comédienne très étonnante, Marcelle Romée, qui fait basculer l'intrigue dans le tragique. Mais Luguet n'est pas encore ce personnage léger et charmeur qu'il deviendra par la suite ; il faudra attendre son rôle au côté de Suzy Prim dans Les [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André-Charles COHEN, « LUGUET ANDRÉ - (1892-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-luguet/