OZ AMOS (1939-2018)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écriture de soi

Situés pour la plupart en Israël, d'abord au kibboutz ou à Jérusalem, puis dans une petite ville aux portes du désert, les lieux où se déroulent les différentes intrigues constituent souvent des repères géographiques qui renvoient le lecteur au parcours accompli par l'écrivain lui-même. Les interrogations successives menées par les personnages semblent refléter ses préoccupations, retraçant ainsi sa biographie mentale. Cependant, les véritables prémices d'une narration autobiographique apparaissent tardivement, dans Seule la mer, où, à travers un chassé-croisé d'intrigues, on perçoit clairement la voix de l'auteur dans une série de monologues à la première personne.

Cette confession poétique est suivie d'une autobiographie (Une histoire d'amour et de ténèbres) où Amos Oz se livre à l'écriture de soi, évoquant les événements les plus marquants de son enfance et de son adolescence. Si l'enfant et ses parents restent les principaux personnages de cette histoire d'ombre et de lumière, elle dépasse largement le cadre d'un simple récit individuel qui puise ses sources dans une saga familiale. Conscient de la valeur emblématique de sa biographie, étroitement liée aux principales étapes de l'histoire nationale (la Shoah, la lutte pour l'indépendance, la création de l'État d'Israël), Amos Oz apporte son témoignage autant sur la vie quotidienne de l'époque que sur les événements historiques eux-mêmes.

Cette rétrospective, émaillée d'allusions littéraires, où l'auteur ne cesse de renvoyer le lecteur à ses propres œuvres, apporte souvent un nouvel éclairage aux romans composés depuis plus de trois décennies. De nombreuses analogies s'établissent entre réalité et fiction dans l'élaboration des personnages, la constitution de l'intrigue et l'évocation du milieu ambiant. On retrouve ainsi, a posteriori, le noyau familial dont la structure initiale (père rationnel, mère rêveuse et mélancolique) a inspiré plusieurs intrigues (Mon Michaël ; La Colline du mauvais conseil ; La Boîte noire), [...]


Médias de l’article

Amos Oz

Amos Oz
Crédits : Marilla Sicilia/ Archivio Marilla Sicilia/ Mondadori Portfolio/ Getty Images

photographie

David Grossman, Avraham Yehoshua et Amos Oz

David Grossman, Avraham Yehoshua et Amos Oz
Crédits : A. Ron/ Getty

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en hébreu à l'université Lille-III

Classification


Autres références

«  OZ AMOS (1939-2018)  » est également traité dans :

SEULE LA MER (A. Oz) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sylvie COHEN
  •  • 927 mots

Amos Oz est né à Jérusalem en 1939, de parents émigrés de Russie et de Pologne au début des années 1930. Sa biographie incarne les multiples facettes du mythe israélien : le sabra, l'enfant de Jérusalem, le kibboutznik (en 1954, après le suicide de sa mère, il part s'installer au kibboutz Houlda où il vécut vingt-cinq ans), le soldat (il participe à la guerr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seule-la-mer/#i_90780

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Le roman dans l'histoire »  : […] Profondément intégrés à la vie du kibboutz, ces écrivains s'attachent à l'exaltation des valeurs collectives. Leurs héros, à la fois bâtisseurs et combattants, font délibérément le sacrifice de leur vie pour défendre leur idéal. Ils n'ont pratiquement pas d'existence en dehors du microcosme du kibboutz. Les auteurs les plus en renom sont Yigal Mossinsohn (1917-1994) [ Gris comme un sac ], Moshé Sh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_90780

Pour citer l’article

Ziva AVRAN, « OZ AMOS - (1939-2018) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amos-oz/