OZ AMOS (1939-2018)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'engagement politique

Membre du mouvement La Paix maintenant qu’il a contribué à fonder après la guerre du Kippour (1973), familier des médias auxquels il livre autant ses réflexions idéologiques que ses réactions ponctuelles, Amos Oz a assumé, depuis ses débuts, son rôle d'écrivain engagé. Ses premiers articles, consacrés aux territoires occupés, publiés dans la presse quotidienne peu de temps après la guerre de Six Jours (1967), mettent en garde contre les répercussions morales de l'occupation. Tout en affirmant son adhésion au sionisme, l'auteur n’a cessé de réclamer la poursuite d'un dialogue entre Israéliens et Palestiniens, visant obligatoirement un compromis réaliste. Ces écrits, composés dans l'urgence ou considérés comme des mises au point qui dépassent l'actualité immédiate, ont souvent fait l'objet d'une publication ultérieure éditée en Israël ou destinée initialement aux lecteurs étrangers : Aidez-nous à divorcer ! (2004) ; Comment guérir un fanatique (2006) ou encore Chers fanatiques (2018). Conscient des nombreux clivages qui divisent la société israélienne, Amos Oz ne se contente pas d'exprimer ses propres convictions politiques et part à l'écoute des discours divergents qu'il rapporte dans Les Voix d'Israël (1983). Ce « récit de voyage », qui comporte une série d'entretiens avec des interlocuteurs juifs et arabes, permet à l'auteur de mener une interrogation plus approfondie sur la complexité du conflit. Sous la plume de l'écrivain, omniprésent dans l'organisation de ces matériaux et dans leur présentation, ce texte documentaire acquiert ostensiblement les qualités d'une œuvre littéraire.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Amos Oz

Amos Oz
Crédits : Marilla Sicilia/ Archivio Marilla Sicilia/ Mondadori Portfolio/ Getty Images

photographie

David Grossman, Avraham Yehoshua et Amos Oz

David Grossman, Avraham Yehoshua et Amos Oz
Crédits : Alon Ron/ Getty Images News/ Getty Images

photographie





Écrit par :

  • : maître de conférences en hébreu à l'université Lille-III

Classification


Autres références

«  OZ AMOS (1939-2018)  » est également traité dans :

SEULE LA MER (A. Oz) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sylvie COHEN
  •  • 927 mots

Amos Oz est né à Jérusalem en 1939, de parents émigrés de Russie et de Pologne au début des années 1930. Sa biographie incarne les multiples facettes du mythe israélien : le sabra, l'enfant de Jérusalem, le kibboutznik (en 1954, après le suicide de sa mère, il part s'installer au kibboutz Houlda où il vécut vingt-cinq ans), le soldat (il participe à la guerr […] Lire la suite

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Le roman dans l'histoire »  : […] Profondément intégrés à la vie du kibboutz, ces écrivains s'attachent à l'exaltation des valeurs collectives. Leurs héros, à la fois bâtisseurs et combattants, font délibérément le sacrifice de leur vie pour défendre leur idéal. Ils n'ont pratiquement pas d'existence en dehors du microcosme du kibboutz. Les auteurs les plus en renom sont Yigal Mossinsohn (1917-1994) [ Gris comme un sac ], Moshé Sh […] Lire la suite

Pour citer l’article

Ziva AVRAN, « OZ AMOS - (1939-2018) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amos-oz/