Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ALTO

Alto

Alto

Instrument de la famille des cordes, apparenté par sa forme au violon, l'alto est un peu plus grand que celui-ci – il mesure 67 centimètres environ, contre 59 –, est construit avec les mêmes matériaux et comporte le même nombre de pièces. Son archet est plus court mais plus lourd que celui du violon. Accordé une quinte au-dessous (la-ré sol-do), son étendue est de trois octaves et une tierce. Les sons harmoniques de l'alto sont la reproduction exacte de ceux du violon, transposés une quinte au-dessous.

Malgré ces analogies de forme et de proportion, le caractère de cet instrument est extrêmement différent du point de vue de l'expression, plus triste, plus mélancolique. Par ailleurs, il se différencie du violon ou du violoncelle par la non-uniformité de son timbre : les trois cordes les plus graves ont une couleur sombre un peu caverneuse alors que la première est nettement plus éclatante.

Histoire

L'alto apparaît en Italie au début du xvie siècle. Son ancêtre le plus direct est le rebec, instrument de la famille des vièles (ou vielles) très probablement dérivé des rabābs arabes. Jusqu'à la fin du xviie siècle, on utilise concomitamment deux formats : le tenor (tenore viola) et l'alto (alto viola). On abandonnera le premier sans jamais combler cet écart important d'une octave qui existe entre l'alto et le violoncelle.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Alto

Alto

Alto : exemple sonore (3)

Alto : exemple sonore (3)

Alto : exemple sonore (1)

Alto : exemple sonore (1)

Voir aussi