Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ALTO

Modes de jeu

La technique de l'alto est sensiblement identique à celle du violon, mais sa taille plus grande diminue les possibilités d'extension des doigts, ce qui rend sa pratique plus compliquée. Si les doubles cordes (jeu simultané sur deux cordes) sont possibles, les triples cordes sont assez malaisées et les quadruples cordes impossibles. Lorsque l'exécution paraît trop compliquée, l'instrumentiste peut recourir à une pratique courante, l'arpège : au lieu d'être simultanées, les notes sont égrenées comme sur une harpe mais avec toute la variété permise par l'archet (arpège de bas en haut, ou de haut en bas, ou en « aller et retour », archet rebondissant...).

Alto : exemple sonore (3)

Alto : exemple sonore (3)

Les pizzicatos de l'alto sont possibles et extrêmement intéressants, car ils sont plus puissants qu'au violon en raison de la taille plus grande de la caisse.

Alto : exemple sonore (1)

Alto : exemple sonore (1)

Alto : exemple sonore (2)

Alto : exemple sonore (2)

Alto : exemple sonore (4)

Alto : exemple sonore (4)

Alto : exemple sonore (5)

Alto : exemple sonore (5)

Alto : exemple sonore (6)

Alto : exemple sonore (6)

Alto : exemple sonore (7)

Alto : exemple sonore (7)

— Juliette GARRIGUES

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Alto

Alto

Alto : exemple sonore (3)

Alto : exemple sonore (3)

Alto : exemple sonore (1)

Alto : exemple sonore (1)

Voir aussi