ALMANACH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Calendrier annonçant les fêtes mobiles, les lunaisons et la date des changements de saison. Des almanachs manuscrits ont été diffusés dès l'Antiquité, mais c'est l'invention de l'imprimerie qui a permis leur multiplication. Objets de colportage par excellence, les almanachs ont très vite été complétés par diverses indications pratiques (lieux et heures de départ des courriers ou des diligences), voire par des prédictions météorologiques, astrologiques et autres. Refondus annuellement, les almanachs ont été, à partir du xviiie siècle, le principal ouvrage vendu dans les campagnes. Certains ont joué un rôle dans la formation de l'opinion publique.

Simple publication privée à l'origine, l'Almanach royal a fourni, à partir de 1698, la liste des personnes composant les grands services de la Cour et de l'administration. Sous les noms successifs d'Almanach royal, impérial ou national, cette publication s'est poursuivie jusqu'en 1913. Dès la fin du xviiie siècle, elle était devenue un véritable annuaire de l'administration française.

—  Jean FAVIER

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France

Classification


Autres références

«  ALMANACH  » est également traité dans :

ALMANACH, estampe

  • Écrit par 
  • Maxime PRÉAUD
  •  • 807 mots

Le mot almanach , d'origine incertaine, apparaît dans l'arabe occidental au xiii e  siècle ; il désigne d'abord une éphéméride où figurent les positions du soleil et de la lune. Avec l'invention de l'imprimerie et de l'estampe, ce type de calendrier va se développer et se diffuser très largement, sous deux formes. La première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/almanach-estampe/#i_22532

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « L'éclipse supposée de deux siècles de l'astrologie française »  : […] En France, l'astrologie, dit-on, serait réapparue à la fin du xix e  siècle, après deux siècles d'un silence commencé durant la seconde moitié du xvii e  siècle, tandis que l'astrologie anglaise se serait maintenue durant cette période. Il est vrai que l'astrologie française de la fin du siècle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrologie/#i_22532

CODEX MAYAS

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 2 841 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le codex de Madrid »  : […] Le codex de Madrid ( Codex Tro-Cortesianus ) se compose de deux fragments de dimensions inégales . Le premier a été découvert en 1866 par Brasseur de Bourbourg parmi les papiers du professeur Juan de Tro y Ortolano, d’où son nom de Codex Tro ou Manuscrit Troano . Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codex-mayas/#i_22532

COLPORTAGE LITTÉRATURE DE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 022 mots

Dans le chapitre « Imagerie et colportage urbain »  : […] L'invention de l' imprimerie, à la fin du xv e  siècle, n'a concerné qu'un public très limité, celui des clercs, des lettrés et de la haute administration. Mais, avec les guerres de religion, le livre devient un champ de bataille. Alphabétiser les masses, donner à chacun la capacité de lire les textes sacrés dans sa langue et de les interpréter en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-colportage/#i_22532

LICHTENBERG GEORG CHRISTOPH (1742-1799)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 932 mots

Dans sa carrière comme sans son œuvre, Georg Christoph Lichtenberg a été un être singulier. Il n'a cessé de combattre l'engouement de ses contemporains pour le génie original cependant que par ses études, ses voyages, son enseignement, sa vie très retirée, lui-même ne répondait à aucun modèle ordinaire, cela étant accentué par l'union d'un physique ingrat avec une redoutable acuité d'esprit. Né en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-christoph-lichtenberg/#i_22532

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 103 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Face à l'Occident »  : […] L'ancienne émigration, décimée, vieillissante, eut à peine le temps de voir arriver la nouvelle, durant les années 1970. Le bilan de cette seconde littérature émigrée est riche, mais moins varié que celui de la première. Beaucoup d'œuvres concernant la condition de l'homme au goulag : ainsi Golos iz hora ( Une voix dans le chœur , 1976) de Siniavski-Ter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_22532

TORRES VILLARROEL DIEGO DE (1694-1770)

  • Écrit par 
  • Guy MERCADIER
  •  • 739 mots

De cet écrivain espagnol qui a publié l'essentiel de ses œuvres dans la première moitié du xviii e siècle, la renommée n'a guère franchi les Pyrénées. Pourtant, il fut sans conteste le plus célèbre de son temps. Diego de Torres Villarroel est né à Salamanque en 1694, dans un milieu de petits boutiquiers. Très tôt se manifeste en lui une vocation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diego-de-torres-villarroel/#i_22532

Pour citer l’article

Jean FAVIER, « ALMANACH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/almanach/