ALICE AU PAYS DES MERVEILLES (T. Burton)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis ses premiers courts-métrages, Vincent (1982) et Frankenweenie (1984), les personnages de Tim Burton hésitent presque toujours entre l'enfance et l'âge adulte ; jusqu'à présent, seul Sweeney Todd (2007), où le cinéaste nous livre sa part obscure, apparaît fermement campé dans la maturité. Ces êtres incertains basculent, dans leur quête d'absolu, d'un monde dans l'autre : réel et imaginaire, misère et ostentation, gaîté et macabre. Le jeu de Johnny Depp a su donner à cette thématique une dimension ludique. Dès Edward aux mains d'argent (1990), il en fixait les caractéristiques. Mais un virage semble s'amorcer avec les dernières rencontres entre l'acteur et le cinéaste. Inspiré par la figure de Michael Jackson, Willy Wonka (Charlie et la chocolaterie, 2005) nous montre un adulte qui n'est plus que la caricature d'un enfant. Quant à Sweeney, on l'a dit, c'est un adulte meurtri : même la vision ou le souvenir de la jeunesse ne peuvent apaiser sa rage meurtrière. Enfin, dans Alice au pays des merveilles (2010), Johnny Depp est un personnage secondaire, chapelier fou aux boucles rousses et aux yeux d'émeraude, à l'inquiétant sourire de cire, alors que chez Lewis Carroll il n'était qu'extravagant.

Les références au conte courent en filigrane de toute l'œuvre et de tout l'imaginaire de Tim Burton, Alice manifestant par excellence la qualité janusienne d'un personnage capable de regarder simultanément vers l'enfance et vers l'âge adulte, vers le réel et vers le surréel. La rencontre de l'univers du cinéaste et de celui de l'écrivain-mathématicien était dès lors sinon inévitable du moins parfaitement envisageable. Elle se matérialise avec un film dont l'étrangeté a déconcerté à la fois les carolliens puristes et les burtoniens fanatiques. Car Alice au pays des merveilles, bien qu'il mette en scène des personnages et des épisodes attendus, ne se limite pas à une simple illustration du livre source. Burton et sa scénariste, Linda Woolverton, ont i [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien du cinéma, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, rédacteur à la revue Positif

Classification

Pour citer l’article

Christian VIVIANI, « ALICE AU PAYS DES MERVEILLES (T. Burton) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-au-pays-des-merveilles-t-burton/