Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TSIPRAS ALEXIS (1974- )

Alexis Tsipras   - crédits : Simela Pantzartzi/ epa/ Corbis

Alexis Tsipras  

Homme politique grec, Premier ministre de la Grèce de 2015 à 2019.

Jeune communiste

Né à Athènes le 28 juillet 1974, quelques jours après la chute du régime des colonels, Alexis Tsipras est issu de la petite bourgeoisie. Son engagement politique est relativement précoce puisqu’il entre à quatorze ans dans les Jeunesses communistes grecques, qu’il va quitter quatre ans plus tard. Après des études d’ingénierie civile à l’Université polytechnique nationale d’Athènes au cours desquelles il milite dans des mouvements d’étudiants de l’extrême gauche, il adhère à l’organisation de la jeunesse du Synaspismos, confédération de partis politiques de gauche.

Aux élections législatives de 2004 est créée Syriza (Coalition de la gauche radicale), formation politique dont le Synaspismos est la principale composante. Alexis Tsipras est élu à la tête de celui-ci en février 2008. Entre-temps, il s’est confronté au suffrage populaire lors d’élections locales à Athènes, en 2006. Il est élu pour la première fois député lors des élections législatives d’octobre 2009. Réélu au Parlement à l’issue des élections anticipées de mai 2012, il devient le chef du principal parti d’opposition, Syriza ayant alors obtenu 16,78 p. 100 des voix. Alexis Tsipras mène alors un rude combat contre le gouvernement de coalition d’Antonis Samaras, le chef du parti de droite Nouvelle Démocratie, qui applique en compagnie du PASOK (le Parti socialiste) une très impopulaire politique d’austérité. Il devient président de Syriza le 22 mai 2012, après la crise que traverse le Synaspismos.

En 2014, après les élections au Parlement européen qui consacrent une forte poussée de Syriza, arrivée en tête des partis grecs avec 26,57 p. 100 des voix, Alexis Tsipras se présente à la présidence de la Commission, comme candidat du parti de la Gauche européenne. Il est battu par Jean-Claude Juncker, mais sa campagne électorale menée dans différentes capitales des États membres de l’Union européenne (UE) lui confère une grande notoriété et permet de découvrir son incontestable charisme.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en droit, maître de conférences honoraire à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Alexis Tsipras   - crédits : Simela Pantzartzi/ epa/ Corbis

Alexis Tsipras  

Autres références

  • GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

    • Écrit par Jean CATSIAPIS, Universalis, Dimitri KITSIKIS, Nicolas SVORONOS
    • 21 411 mots
    • 12 médias
    ...partis favorables au maintien de la Grèce dans la zone euro et résignés à accepter les sévères mesures d'économie imposées par l'Eurogroupe et le FMI Alexis Tsipras, chef de Syriza, dopé par son score (26,89 % des voix) aux législatives du 17 juin, mène quant à lui une opposition frontale au gouvernement...

Voir aussi