IODHYDRIQUE ACIDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Formule brute : HI

Masse moléculaire : 127,91 g

Point d'ébullition : — 34 0C

Point de fusion : — 50,8 0C

Température critique : 150,5 0C.

Gaz incolore, d'odeur piquante fumant à l'air, se condensant en un liquide incolore, l'iodure d'hydrogène est très soluble dans l'eau, qui, à la température ambiante, dissout 400 volumes de gaz par volume d'eau (acide iodhydrique). Cette solution se solidifie à — 43 0C en formant un hydrate avec deux molécules d'eau. Chauffé au-dessus de 200 0C, le gaz se colore en violet par libération d'iode ; il se décompose par action de la lumière en ses éléments et doit être conservé en récipient opaque.

En solution aqueuse, l'iodure d'hydrogène est un acide fort, mais il est beaucoup moins stable que les autres acides halogéniques. En présence d'oxydants, il libère facilement de l'iode (coloration violette).

On prépare l'iodure d'hydrogène par action de l'iode sur du phosphore rouge en présence d'eau :2 P + 3 I2 + 6 H2O → 2 H3PO3 + 6 HI,

ou par hydrolyse de l'iodure de phosphore :PI3 + 3 H2O ⇆ 3 HI + H3PO3.

On emploie, enfin, l'acide iodhydrique pour la préparation des sels d'iode par action directe sur les métaux ou leurs oxydes ou carbonates ; en chimie organique, il est utilisé comme agent réducteur. En solution très diluée, il est parfois utilisé en médecine contre les mucosités de l'appareil respiratoire.

—  Bernard CARTON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Bernard CARTON, « IODHYDRIQUE ACIDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-iodhydrique/