ABŪ HANĪFA (700 env.-767)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Juriste et théologien musulman, Abū Hanīfa an-Nu'mān ibn Thābit est le fondateur de la doctrine hanafite du droit musulman, système d'interprétation reconnu comme l'une des quatre principales écoles du droit canonique de l'islam. Le droit hanafite jouit d'un grand prestige, et la plupart des dynasties musulmanes l'ont adopté. Aujourd'hui encore, il fait autorité en Inde, au Pakistan, en Turquie, en Asie Centrale et dans les pays arabes.

Abū Hanīfa naît au sein de la communauté perse dans la ville de Koufa, grande métropole commerciale et culturelle des Omeyyades. Fils d'un marchand, le jeune Abū Hanīa commence sa carrière dans le commerce de la soie, et acquiert une situation confortable. Très tôt, il s'intéresse aux débats théologiques, qui le déçoivent, et s'en détourne pour le droit. Il devient le disciple de Hammad ibn Abī Sulaymān, le juriste irakien le plus éminent de l'époque, et reste à ses côtés pendant près de dix-huit ans, avant de lui succéder à sa mort, en 738. Il bénéficie également des enseignements de plusieurs autres érudits, dont 'Atā ibn Abī Rabah, le mufti de La Mecque (mort en 732), et Dja'far al-Sādiq, fondateur de l'école de droit chiite (mort en 765). Son esprit est aussi façonné par les nombreux voyages qu'il entreprend et la société irakienne hétérogène et hautement civilisée qu'il côtoie.

À l'époque d'Abū Hanīfa, la volonté d'appliquer la loi islamique aux questions juridiques a laissé un vaste corpus de traditions. Le besoin d'un code uniforme se fait sentir, de nombreux désaccords doctrinaux étant apparus. Abū Hanīfa examine minutieusement le corpus existant avec ses élèves, dont plusieurs grands érudits. Chaque question de droit est discutée préalablement à l'élaboration d'une doctrine. Les doctrines avaient jusqu'ici été formulées en réponse à des cas concrets, alors qu'Abū Hanīfa entreprend de rédiger un code pouvant servir à résoudre tout problème potentiel dans le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : ancien professeur d'histoire à l'université du pétrole et des minéraux à Dhahran, Arabie Saoudite

Classification


Autres références

«  ABU HANIFA (700 env.-767)  » est également traité dans :

ḤANAFITE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Yves THORAVAL
  •  • 194 mots

École d'interprétation ( mādhhāb ) de la loi religieuse musulmane ( sharia ), le courant hanafite se rattache aux enseignements des écoles juridiques anciennes de Koufa et de Bassorah (Irak) et dépend d'un théologien, l'imām Abū Hanīfa (700 env.-767), dont l'enseignement a été développé par certains de ses disciples, tels Abū Yūsuf (mort en 798) et Muḥam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-hanafite/#i_87118

ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

  • Écrit par 
  • Chafik CHEHATA, 
  • Roger DELADRIÈRE, 
  • Daniel GIMARET, 
  • Guy MONNOT, 
  • Gérard TROUPEAU
  •  • 12 202 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aperçu historique »  : […] L'ensemble du message de Mahomet constitue le livre sacré de l'islam appelé Coran (Qur'ān). Mais le Coran ne contient qu'un nombre dérisoire de textes ayant un caractère proprement juridique. En l'an 660, la dynastie des Omeyyades créa un royaume arabe ayant pour capitale Damas, mais le centre de gravité de l'État musulman passa ensuite à Bagdad où les Abbassides fondèrent l'empire qui devait do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-sciences-religieuses-traditionnelles/#i_87118

Pour citer l’article

Zafar Ishaq ANSARI, « ABŪ HANĪFA (700 env.-767) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-hanifa/